Tri des déchets : des consignes plus simples pour Paris

Entre bac jaune, vert etc… il est parfois difficile de trouver celui dans lequel on doit mettre ses déchets. On remarque d’ailleurs que malgré les consignes données par les autorités, certains ménages ont encore du mal à faire le point sur cette démarche qui leur paraît fastidieuse. Afin de remédier à ce problème et faciliter le traitement des déchets, les autorités parisiennes ont établi de nouvelles consignes de tris. Quelles sont-elles et pourquoi les appliquer ? Explications.

Le recyclage mis à l’honneur

Dans un contexte général, le recyclage des déchets est effectué à hauteur de 39% au sein de l’hexagone. Pour ce qui est de Paris par contre, cette dernière n’est que de 20% parmi tous les déchets ménagers que l’on retrouve dans les bacs. C’est dans l’optique de réduire cet écart voire d’augmenter le taux de recyclage dans la région parisienne que les autorités ont apporté de nouvelles consignes de tri des déchets. Mis en vigueur en début d’année, ce dispositif devrait s’étendre sur tout le territoire français d’ici les trois années à venir. Cette harmonisation aurait alors pour conséquence d’augmenter la pratique de recyclage dans toute la France. Le même dispositif serait d’ailleurs déjà en vigueur dans l’Essonne ainsi que la Seine-Saint-Denis.

Des changements concernant le bac jaune

Comme l’indique le site référence en tri sélectif des déchets http://www.poubelle-tri-selectif.fr, c’est le bac jaune qui est affecté par ce changement. La consigne aurait pour base un élargissement des déchets que l’on peut mettre dans le bac jaune réservé aux emballages. Quant aux demeures qui n’y ont pas accès, certaines disposition sont également prises par la Mairie Parisienne afin de faciliter le tri des déchets de ce genre et favoriser le recyclage.

Que peut-on y mettre ?

D’après ce dispositif, le bac jaune peut désormais être utilisé pour sauvegarder tous les emballages. Cela inclut ceux en papier, en carton, en plastique mais également en métal. Notons qu’il s’agit uniquement des emballages et que les bouteilles, les bocaux et les pots en verre sont toujours à mettre dans le bac blanc. Les emballages doivent bien-sûr être vidés (dans le bac vert) avant d’être disposés en vrac dans le bac jaune. Grâce au trieur optique du Syctom, les emballages en plastiques pourront être catégorisés en fonction de leur type de manière automatique. Les ménages n’auront donc plus à effectuer cette tâche en vue de faciliter le recyclage.
D’un autre côté, le bac jaune ne pourra plus recevoir les petits appareils électroménagers destinés au recyclage. Les ménages devront désormais déposer ces derniers auprès de Point Tri ou tout autre organisme de recyclage dédié à cet effet. Ainsi, plus besoin de passer autant de temps à déterminer quel type d’emballage vous devez mettre dans tel ou tel bac car tous iront forcément dans le jaune désormais.

Qu’en est-il des grands immeubles parisiens sans bac jaune ?

Une grande partie des immeubles parisiens ne peuvent pas disposer de bac jaune compte tenu de leurs petites tailles. Pour les foyers habitant dans ces parties communes trop étroites, la Mairie Parisienne a prévu de disposer des stations « Trilib’ » dans les rues d’ici quelques mois. Certains arrondissements en proposent déjà même si ce n’est qu’en petite quantité. En tout, ce serait plus de 1000 bacs de station Trilib’ que l’on pourrait trouver dans la région parisienne. A noter que ces stations sont de très grandes poubelles où l’on retrouve entre 4 et 6 bacs. Grâce à ce dispositif, le but serait également de réaliser le recyclage d’environ 350 000 tonnes de déchets ménagers dont des matières d’emballages que l’on oublie souvent d’enlever du bac vert.