Pollution des eaux par les médicaments

eau-medicaments

Grande étude sur la pollution de l’eau par les médicaments : antidépresseurs, antibiotiques, pilule contraceptive…on l’a longtemps ignoré mais les résidus sont bien présents dans les rivières.
En fait les stations d’épuration ne sont pas conçues pour les éliminer. On en mesure déjà les conséquences.

Un principe actif dans l’eau, c’est ce que l’on attend d’un médicament prescrit. Le problème c’est que des substances chimiques circulent à votre insu via les urines, dans les égouts. Ainsi, à l’hôpital militaire Percy à Clamart en région parisienne, des scientifiques prélèvent à 7m sous terre un échantillon des rejets. Il s’agit de traquer les résidus médicamenteux, les études sont commandées par des fonds publics et privés.

Ainsi, monsieur Mullot, pharmacien militaire indique : « on va prendre un grand nombre de prélèvements répartis au cours de la journée et qui se répartissent en fonction du débit qui passe dans l’égout. »
24h plus tard, l’échantillon arrive au laboratoire de la faculté de pharmacie. Ici, on va établir la trace des molécules présentes dans les eaux usées. Une première en France, cette étude met en évidence la présence de médicaments dans l’eau.

Madame Karolak, maître de conférences à la faculté de pharmacie, université Paris-Sud 11 déclare ainsi : « Si vous avez une personne qui consomme un médicament, elle ne va pas polluer. Si vous avez plusieurs milliers de personnes qui consomment le même médicament, là on aura un risque d’avoir des teneurs non négligeables dans les eaux de surface principalement (notamment la pilule contraceptive car beaucoup de femmes la consomment).

Effectivement, dans l’eau du robinet dans les grandes villes de France, on trouve des traces de pilule contraceptive, certes infimes mais avec des conséquences pour la santé que l’on ne maîtrise pas encore. Ce que l’on sait en revanche, c’est que dans les rivières françaises, la population des poissons s’est largement féminisée, et que la reproduction des espèces s’en trouve altérée.
Face à la pollution, les usines de traitement des eaux usées savent faire. En revanche, ce qu’elles ne savent pas faire, c’est prendre en charge les résidus de médicaments, antibiotiques, anticancéreux, antidépresseurs.

Intervention de monsieur Levy, professeur de santé publique à l’université Paris Sud-11 : « Actuellement les normes européennes, ni d’ailleurs aucune norme internationale ne prend en compte ces molécules médicamenteuses dans les systèmes de contrôle. On est encore dans le domaine du développement de la recherche et puis également de l’auto-surveillance faîte par certains producteurs d’eau qui ont des laboratoires de contrôle qui permettent de faire les analyses. »
Principaux responsables de cette pollution : nous, le grand public. Mais les industriels du médicament ont eux aussi une part de responsabilité et pour la première fois, ils le reconnaissent.

Tourisme écologique à Madagascar : découvrir les parcs malgaches

Lokobe-Madagascar

Madagascar est considérée comme une destination touristique par excellence, à travers le monde. La Grande Ile est riche en faunes et flores endémiques, et est dotée de paysages de rêve qui fascinent toujours autant les voyageurs en quête d’évasion. Découvrez dès à présent cinq sites écologiques malgaches des plus incontournables !

Découvrir la réserve naturelle de Lokobe

Durant votre séjour à Madagascar, vous aurez l’occasion de visiter la superbe réserve naturelle de Lokobe. Elle est située dans la partie nord-ouest du pays, plus précisément dans l’île de Nosy Be. Au cours de votre expédition, vous pourrez admirer des spécimens uniques tels que le Mantella ebenaui, un amphibien vivant en milieu sauvage.

Par ailleurs, vous pourrez également y voir des lémuriens comme l’Akomba jôby, le Fitsidiky, le Valovy, le Fanihy, etc. En outre, vous y trouverez aussi des espèces de palmier rares que l’on appelle Kindro, ainsi que de splendides arbres comme le Ramy, l’Agnabovahatra, etc.

Visiter le parc zoologique et botanique de Tsimbazaza

Si vous décidez de séjourner dans la partie centrale du pays pendant votre voyage à Madagascar, une visite du parc zoologique et botanique de Tsimbazaza vous sera plus pratique. Il s’agit d’un grand zoo placé en plein cœur de la capitale Antananarivo.

En vous promenant sur les lieux, vous découvrirez les fameux lémuriens de Madagascar, des oiseaux tropicaux qui survolent les grands arbres forestiers ainsi que d’autres beaux spécimens. À l’instar du faisan doré, du canard à bosse, du paon bleu et bien d’autres encore.

Effectuer une randonnée pédestre dans le parc national d’Isalo

at isalo

Un peu plus au sud, venez découvrir le Parc national d’Isalo qui n’en reste pas moins un des meilleurs de l’île. Le territoire fascine toujours autant les visiteurs durant une expédition touristique. En effet, l’endroit est décrit comme une grande étendue de terrain désertique surplombée d’un massif rocheux impressionnant, et abritant une oasis naturelle peuplée d’une végétation verdoyante. C’est un véritable havre de paix qui vous fera voyager au bout du monde !

Explorer le parc national Mantadia

Situé à l’est dans le district de Moramanga, le parc national Mantadia présente également une diversité de faunes et de flores sauvages, à découvrir à tout prix. Le parc se distingue par sa forêt dense et humide qui abrite une multitude d’animaux exotiques tels que des amphibiens, des reptiles ainsi que des lémuriens.

À part cela, il est aussi possible d’effectuer une randonnée le long des rivières qui bordent l’endroit. Profitez d’une ambiance tranquille et apaisante au cœur de la forêt tropicale d’Andasibe, tout en vous laissant emporter par la beauté du paysage environnant.

Découvrir l’extraordinaire allée des Baobabs

Pour clôturer votre voyage en beauté, partez pour la découverte de l’allée des Baobabs. Cette aire protégée se trouve dans la région de Morondava, au sud de l’île. Contemplez le groupe impressionnant de baobabs bordant une voie routière sur environ 400 mètres de longueur.

Chaque année, les touristes y vont juste pour admirer le paysage et aussi pour prendre des photos souvenirs. Dressés majestueusement sur plus de 20 de hauteur, les baobabs constituent un décor fabuleux de la région, de jour comme de nuit.

 

Découvrir l’île de Cuba en optant pour le tourisme écologique

Il y a de nombreuses merveilles naturelles à explorer un peu partout à travers le globe. Le plus important c’est de se donner l’occasion de les admirer, notamment en organisant un voyage de rêve à l’étranger. Et parmi les destinations à privilégier, il y a Cuba qui propose à ses visiteurs de vivre une expérience unique et inoubliable. En choisissant l’écotourisme, les voyageurs pourront tirer pleinement profit de leur séjour tout en contribuant à la préservation de la biodiversité de l’île.

Cuba, une destination pleine de ressources

Un voyage à Cuba est un projet d’envergure qui mérite d’être réalisé au moins une fois dans sa vie. Partir pour cette destination touristique exceptionnelle ouvre de nouveaux horizons aux personnes en quête de dépaysement. En effet, Cuba a beaucoup à offrir tant au niveau de son patrimoine culturel que de ses richesses naturelles.

Cuba ce n’est pas seulement des plages paradisiaques et une musique envoutante. Cette île possède aussi une biodiversité singulière qui fait sa réputation sur le plan écologique mondial. Les amoureux de la nature y trouveront leur bonheur, qu’il s’agisse des amoureux d’ornithologie ou encore des botanistes en herbe. On trouve sur l’île plus de 6 000 espèces de végétaux dont les 51 % sont endémiques, ainsi que plus de 300 espèces d’oiseaux.

Profiter d’un voyage exceptionnel dans un endroit hors du commun

Dans tous les cas, un séjour à Cuba est une expérience des plus intéressantes. En particulier grâce à sa biodiversité qui constitue un terrain idéal pour des activités ludiques ainsi que des découvertes impressionnantes. En premier lieu, les visiteurs auront l’opportunité de s’adonner à des loisirs nautiques passionnants comme la plongée sous-marine, le snorkeling, les excursions en bateau ou encore le jet-ski.

Toutes ces activités sont des occasions à ne pas rater pour admirer la beauté incommensurable des fonds marins du territoire cubain. Les touristes contempleront, entre autres, la troisième plus grande barrière de corail du monde. Elle mesure environ 300 km de long et 80 km de large. Une grande population de poissons et de mammifères marins est également visible lors de ces escapades dans la mer des Caraïbes.

D’autre part, les voyageurs ne seront absolument pas déçus de partir à la conquête des contrées cubaines en faisant de splendides randonnées. À titre d’exemple, la vallée de Viñales abrite une flore exceptionnelle, de même que des plantations de café et de tabac. Vous pourrez également y admirer de nombreux oiseaux colorés et d’autres animaux. Les randonneurs observeront de nombreuses variétés d’amphibiens, d’insectes et également de reptiles.

Pour conclure, une escapade sous le thème du tourisme responsable, à Cuba réserve de belles aventures à tous ceux qui veulent bien se lancer. En plus, un bon nombre d’infrastructures ont été mises en place sur les lieux. Ce pour permettre aux amoureux de la nature de vivre pleinement leur passion, tout en apprenant à connaître un territoire tout à fait incomparable.

 

Formation aux métiers de l’environnement

eme

L’école des métiers de l’environnement propose un cursus qui prépare un diplôme bachelor (bac +3) en coordinateur environnement, un master of science en partenariat avec l’école de commerce de Rennes, un diplôme d’ingénieur en 5 ans reconnu CTI et un master spécialisé.

Que sont plus précisément les métiers de l’environnement ?

Il existe notamment le génie industriel de l’environnement. C’est tout ce qui va concerner le traitement et la prévention des pollutions, la gestion des déchets, le traitement de l’eau, de l’air, des sols, la qualité, les normes environnementales et le développement durable.

Les métiers de l’environnement recrutent-ils en ce moment ?

Les métiers de l’environnement est un secteur qui n’est pas vraiment touché par la crise parce que les entreprises sont de plus en plus contraintes par les normes réglementaires en rapport avec les émissions de déchets et de pollution qu’elles font. Donc il y a toujours besoin d’étudiants et d’ingénieurs pour les aider à se mettre en conformité avec toutes ces problématiques environnementales.

Conditions d’admission et type de candidat pour devenir ingénieur

Les recrutements se font post-bac c’est-à-dire des élèves qui sont en terminale. S’ils ont suivi un parcours scientifique S ou STI, à ce moment-là ils peuvent candidater au cycle ingénieur qui est une formation très scientifique. Les autres candidats qui ont un bac général ou technologique peuvent candidater au bachelor. L’école s’adresse également aux étudiants titulaires d’un bac+2 (DUT, classe prépa) qui peuvent entrer directement en 3ème année sur les deux formations.

La tendance Slow Cosmétique

Sarbec Cosmetics - Slow cosmétique

Sarbec Cosmetics, marque de cosmétique, présente la slow cosmétique. Il s’agit d’une nouvelle tendance économique et écologique qui va faire du bien à votre peau et à votre portefeuille.

 

Le principe

 

Les vagues de comparateurs nous offrent une nouvelle perspective d’ensemble sur nos produits préférés. Ainsi certains sites comme quechoisir.org montrent du doigt la nocivité de certains ingrédients compris dans nos produits-phares.  Les principes de la slow cosmétique reposent sur la connaissance, le bon sens et l’éthique.

Les produits doivent être conçus dans le respect de l’environnement, ainsi les ingrédients naturels et biologiques sont privilégiés. Cette cosmétique opte donc pour le zéro déchet en minimisant les emballages et récipients non recyclables.

Tels tous les produits de beauté, la slow cosmétique doit répondre aux besoins de la peau. Il faut l’hydrater, la nettoyer et la protéger. Pour ne pas agresser la peau, la composition doit utiliser des formules simples à base d’ingrédients biodisponibles. De plus, elle ne doit en aucun cas causer d’impacts sur les fonctions physiologiques de l’organisme.

Sarbec Cosmetic, expert beauté, affirme qu’aujourd’hui 157 marques participent à la mention Slow Cosmétique. Celles-ci doivent répondre à une charte précise contenant les spécificités mentionnées auparavant. Les marques sont notées avec des étoiles selon leur concordance avec les valeurs défendues par le label.

 

Recettes de cosmétique maison par Sarbec Cosmetic

Huile sebo-régulatrice pour peaux à problèmes (mixtes, acnéiques ou très grasses)

Ingrédients :

  • 3 cuillères à soupe d’huile de jojoba
  • 5 gouttes d’huile essentielle de lavande
  • 5 gouttes d’huile essentielle de carotte ou de romarin

Procédure à suivre :

Munissez-vous d’un flacon en verre et versez-y l’ensemble des ingrédients à travers un petit entonnoir. Laissez reposer quelques minutes puis appliquez le soir avant d’aller vous coucher. Si votre peau est très acnéique, Sarbec Cosmetics vous conseille d’appliquer une goutte d’huile essentielle de lavande directement sur le bouton.

Enlèvement des déchets encombrants : procédure indispensable pour préserver la propreté de Paris

enlevement-dechets

 

Préserver l’environnement à Paris est de la responsabilité de chacun. Il en va tout de même pour  la propreté de la capitale française. Ainsi, que l’on soit un simple particulier ou un travailleur indépendant, un entrepreneur ou un dirigeant d’une société, se débarrasser des déchets encombrants à Paris devrait être une priorité. D’ailleurs, chacun peut faire appel à des professionnels.

Un simple formulaire à remplir en ligne

Une procédure simple, un site accessible 24 heures sur 24, des frais modiques : tout est fait dans le but d’inciter les Parisiens à prendre soin des rues de la capitale. Les poubelles à tri sélectif sont d’ailleurs disponibles dans toute la ville. Pour les ordures volumineuses, chacun doit s’adresser à des professionnels dans l’enlèvement des encombrants à Paris. Afin de les contacter, il suffit de consulter  leurs portails. Généralement, les particuliers doivent remplir un formulaire en ligne. Il s’agit notamment de préciser la nature des  déchets à enlever et de transmettre certaines informations utiles. Il n’est pas nécessaire de procéder à une quelconque déclaration aux autorités municipales. Une attestation d’enlèvement sera donnée aux particuliers, ce qui prouve leur bonne foi aux yeux des services publics si le moindre problème survient.

Il faut savoir que tout le monde doit faire appel à ce genre de services en cas de besoin. Les personnes qui laissent leurs ordures dans la rue peuvent être sanctionnées d’une amende qui peut atteindre 450 euros. Les majorations dépendent des retards de payement. Dans tous les cas, les prestations que proposent certaines sociétés sont très pratiques.

Une prestation professionnelle qui répond aux besoins de tous

Meubles, déchets issus du jardinage ou de la rénovation de la maison, appareil électroménager, accessoires de décoration usagés : les prestataires peuvent se débarrasser de nombreux types d’articles. Ces derniers se chargent en plus du respect des normes de conditionnement requises pour l’enlèvement de ces ordures.

Pour le confort et l’entière satisfaction des clients, les sociétés qui offrent ce genre de services s’adaptent aux disponibilités de chacun. C’est d’ailleurs pour cette raison que les intéressés fixent eux-mêmes l’heure d’enlèvement des déchets.

Cependant, les prestations proposées par ces entreprises ne concernent pas tous les types de produits. Les épaves ne sont pas de leur ressort. Il en est de même pour le retrait des métaux lourds qui nécessite un système de transport beaucoup plus sophistiqué. De plus, après s’être débarrassé de ces objets encombrants, il faudra habituellement procéder à une dépollution du site. Cette ultime étape est essentielle pour éviter que des hydrocarbures ne s’infiltrent et contaminent des nappes phréatiques  souterraines. Afin de protéger l’environnement, il est donc nécessaire de contacter des entreprises qualifiées. De nombreuses sociétés spécialisées se sont développées dernièrement. Elles proposent des services indispensables pour préserver la propreté des rues de la capitale française.

 

 

 

Métro : le problème des particules fines

pollution-metro

Que sont les particules fines ?

Les particules fines ou microparticules sont, comme leur nom l’indique de toutes petites particules métalliques qui polluent l’air ambiant. Celles-ci mesurent moins de 0,25 micromètres de diamètre et proviennent essentiellement du trafic routier (plus particulièrement des moteurs diesels) mais aussi de l’industrie, la combustion et l’agriculture. Continue reading « Métro : le problème des particules fines »

Une salle de bain écolo : Techno Conseil Bain Douche donne son avis et ses conseils

lingettes

Aujourd’hui, Techno Conseil Bain Douche va vous parler de consommation éco-responsable en matière de produits de salles de bain. En effet, nombreux sont les produits jetables générant beaucoup de déchets et polluant ainsi la planète petit à petit. Ainsi, la poubelle de notre salle de bain se remplit assez vite mais heureusement il existe des alternatives beaucoup moins polluantes comme le rappelle Techno Conseil Bain Douche. Continue reading « Une salle de bain écolo : Techno Conseil Bain Douche donne son avis et ses conseils »

Une pêche durable est-elle possible ?

Plusieurs associations comme Poiscaille ou Bloom luttent contre le chalutage en eaux profondes si ravageur pour la biodiversité et les poissons les plus rares. Avec cette technique, pour trois poissons pêchés, plus de 100 espèces sont sacrifiées et rejetées mortes à la mer. Parmi elles, des espèces menacées d’extinction, comme le rappelle Maud Fontenoy. Une pêche durable est-elle possible? Continue reading « Une pêche durable est-elle possible ? »