Quelques conseils pour manger de manière plus écologique

Bien que nous mangions surtout pour le plaisir, rien ne nous empêche de le faire de manière saine. C’est justement ce en quoi consiste l’alimentation écologique ! Ce concept est plutôt récent mais il est déjà prisé par de nombreuses personnes. Vous souhaitez adopter un tel régime de nutrition ? Découvrez nos quelques conseils pour mieux vous y adapter et en tirer tous les bénéfices plus facilement !

Privilégiez les bonnes habitudes alimentaires

Pour manger de manière écologique, il faut avant tout penser à changer ses habitudes de nutrition. Il s’agit d’un concept particulier qui englobe à la fois le type d’aliments que l’on utilise mais aussi la manière de le cuisiner et de le consommer. Comment faire ? Les deux points suivants sont d’une grande importance pour manger de la bonne manière :

Une alimentation à base de produits bios

Même si les produits industriels sont faciles à préparer, ils ne sont pas aussi avantageux que ce que l’on croit. En effet, l’alimentation écologique préconise la consommation des produits frais et biologique. La plupart des fruits et légumes ayant leur propre saison de production, il est donc préférable de les respecter pour une meilleure nutrition.
Vous pouvez vous tourner vers les producteurs locaux ou vérifier les aliments proposés en grande surface pour trouver des aliments biologiques et de qualité. C’est le meilleur moyen de profiter d’un repas savoureux, nutritif et surtout sanitaire. Pour leur préparation, vous pouvez vous aider de divers appareils dont l’extracteur de jus notamment (voir sur  Extracteursdejus ) afin de garder tous les nutriments que contiennent les aliments.

Faîtes attention à la quantité

Manger écolo, c’est manger à la bonne quantité. Actuellement, plus de 40% des produits alimentaires que l’on produit ne sont pas consommés ! Ceux qui souhaitent manger de manière écologique doivent donc faire attention à la quantité d’aliments qu’ils achètent. En fonction de votre consommation et des aliments achetés, il est préférable de faire attention à votre stock de provision.
A titre d’exemple, l’achat de sucre doit se faire avec attention car bien qu’il soit conservable, une mauvaise gestion du stock peut vous inciter à en jeter à un moment ou un autre. Il en est de même pour les produits industriels et bios que l’on doit acquérir dans la bonne quantité afin d’éviter tout gaspillage. Et dans le cas où vous auriez un surplus d’aliments, pensez à les utiliser pour réaliser de nouvelles recettes au lieu de les jeter !

Préférez la qualité à la quantité

Bon nombre d’entre nous ont pour habitude de préférer la consommation en grande quantité par rapport à un repas de qualité. C’est justement ce qu’il faut éviter si vous envisagez de manger de manière écologique. En effet, il est préférable de privilégier certains aliments par rapport à d’autres qui sont réputés pour leurs méfaits sur la santé.
De même, certaines habitudes de consommations telles que le gaspillage doivent être évitées si l’on souhaite profiter d’une alimentation savoureuse et responsable. Il est donc recommandé d’adopter les bonnes habitudes de cuisson par exemple. Bien que ce soit déstabilisant au départ, il est facile de s’y faire et d’apprécier petit à petit l’alimentation écologique. D’autant que cela vous assure une meilleure santé tout en appréciant vos repas ! Ce sera donc tout votre état d’esprit qu’il faudra revoir afin de mieux profiter de ce principe.

Les aliments à éviter pour manger mieux

Contrairement aux idées reçues, certains aliments sont beaucoup plus néfastes pour notre environnement et notre santé que ce que l’on croit. C’est pour cette raison que bon nombre d’entre eux sont à réduire voire à proscrire pour une alimentation écologique. Pour n’en évoquer que quelques-uns, voici les principaux aliments à éviter si vous souhaitez manger mieux :
•Les aliments transformés : Déjà, il faut savoir que leurs constituants chimiques tels que l’huile de palme, les additifs ou les produits de conservations sont nombreux à être nocifs pour la santé et à détériorer le goût des plats. A cela s’ajoute le fait que leur empreinte carbone est plus haute, ce qui n’est pas du tout bon pour l’environnement.
• La viande : la production de cet aliment fait partie des pratique les plus polluantes qui existe (voir ici). L’émission de gaz est d’autant plus élevée si l’éleveur opte pour des méthodes industrielles. De ce fait, il est préférable de réduire sa consommation de viande et de privilégier l’alimentation végétarienne.