L’élagage d’un arbre en quelques étapes

Si vous disposez d’un jardin arboré et peu esthétique, l’élagage est une étape indispensable. Car après quelques tailles de branches, vos végétaux pourront retrouver leur aspect soigné. Cependant, cette opération ne se réalise pas n’importe comment. Pour ce faire, des étapes strictes et précises doivent être respectées. C’est pour cette raison que vous devez la confier à un artisan professionnel.

Préparer les outils et le chantier

L’ébranchage consiste à enlever certaines branches du végétal, considérées comme malades ou gênantes. Généralement,  ce genre de travaux nécessite des compétences particulières et la maîtrise de différents équipements. Pour éviter tout éventuel risque, il est crucial de faire appel à un élagueur expérimenté. Néanmoins, la préparation est une étape cruciale pour élaguer en toute sécurité.

Il faut préparer le terrain sur lequel la tâche va s’effectuer. Localisez les plantes à élaguer, l’emplacement des matériels et mettez en place les signalisations. Puis, il faut avoir à votre disposition tous les outils de travail essentiels à la tâche. D’une part, il y a ceux qui servent à accéder aux ramures comme la nacelle ou l’échelle. D’une autre part, il y a les appareils de taille comme la scie ou la tronçonneuse. Ils doivent être choisis en fonction de la nature des branches et de leur épaisseur. Ensuite, il ne faut pas négliger les dispositifs de sécurité et les accessoires de protection individuelle. Notamment, on peut citer les masques, les gants, les chausses protectrices, etc. Et pour ceux qui travaillent en équipe, il faut penser à l’organisation des tâches de chacun. Ainsi, l’opération avancera plus rapidement.

Procéder à la coupe

Pour les grosses rameaux, il convient de les attacher avant de les tailler. De cette manière, vous pouvez facilement guider leur chute. Concernant la coupe, elle doit être faite au plus près du tronc de l’arbre. Toutefois, il faut faire très attention pour ne pas abîmer son écorce. Puis, procédez au dégarnissage des parties centrales de la plante de façon à faire pénétrer la lumière. Or, ne les laissez pas nues au risque de rendre le végétal plus vulnérable aux champignons, aux maladies et aux attaques diverses. L’idéal est de se débarrasser uniquement des branchages morts, encombrants et mal orientés. En outre, si vous remarquez de petites pousses qui viennent des racines, enlevez-les rapidement. Aussi, si deux ramures se croisent, émondez la plus faible pour garantir que l’autre puisse bien se développer. Enfin, rappelez-vous que la taille doit toujours être très précise. Evitez également de massacrer votre plantation et n’ébranchez que si c’est réellement nécessaire.

S’attaquer aux finitions

Après avoir émondé votre arbre, les travaux ne sont pas encore achevés.  Il reste les finitions. Elles sont d’ailleurs très importantes si vous souhaitez que votre arbuste survive après son élagage. En fait, la dernière étape consiste à mettre du mastic cicatrisant sur les parties coupées. Ce produit stimule la cicatrisation et prévient la formation de bactéries. Si vous avez des doutes concernant ce procédé, vous pouvez faire appel à un élagueur expérimenté. Cet expert saura vous conseiller sur toutes les opérations à mener. S’agissant aussi d’un professionnel dans ce domaine, il n’hésitera pas à vous fournir des prestations de qualité.

Comment sélectionner une entreprise de démontage de citerne à mazout ?

citerne

Une cuve à mazout est certes indispensable, mais elle n’est pas conçue pour durer éternellement. Avec le temps, elle peut perdre son étanchéité et polluera le sol et l’environnement. À ce moment, vous avez besoin de faire appel à un professionnel sa mise hors service, car ce réservoir constitue un déchet industriel dangereux. Son dégazage, sa neutralisation ainsi que son enlèvement devra en effet être confié à une entreprise de démontage de citerne à mazout. Avant de vous tourner vers un prestataire, tenez en compte les informations suivantes.

Continue reading « Comment sélectionner une entreprise de démontage de citerne à mazout ? »

Des astuces pour vous aider dans le choix de votre boîte de rangement

Sachez que tout dépend d’abord de ce que vous voulez ranger dans votre boîte. Et peut-être par la suite, de l’endroit où vous allez la mettre. Suivez notre guide pour trouver à coup sûr la boîte de rangement qu’il vous faut !

La première question : quel objet à mettre dans la boîte de rangement ?

Votre boîte de rangement vous servira à quoi ? Voici la question primordiale à vous poser. De votre réponse dépendra toute la suite : la matière avec quoi la boîte sera faite (si elle sera à l’intérieur ou à l’extérieur par exemple), les dimensions de la boîte (si ce sont des petites choses ou au contraire des choses imposantes par exemple), …

Les boîtes-classeurs

Pour un rangement des papiers administratifs, comme par exemple des fiches de paie, des relevés bancaires, des attestations de paiements d’impôts, des factures diverses, les boîtes-classeurs sont les meilleures. Des intercalaires et des étiquettes y sont disponibles pour faciliter le classement et ainsi optimiser le rangement.

Si elles sont en format A4 généralement, les matériaux de ces boîtes-classeurs sont nombreux : carton, métal ou plastique. Ces deux derniers sont choisis pour une meilleure conservation et une meilleure sécurisation des documents.

Les boîtes de rangement spécial aliment

Pour conserver des denrées périssables, les boîtes idéales doivent être en plastique, surtout les boîtes sous vide.

Pour cette conservation alimentaire sous vide, tout dépendra de vos goûts en matière de dimensions et de volumes (qu’allez-vous y stocker ?) et en matière de formes et de couleurs (où allez-vous placer la boîte ? quel est l’espace disponible ?)

Les boîtes de rangement pour les vêtements et le linge de maison

Dans la rubrique habits et linge de maison, le plus important à considérer dans le choix d’une boîte de rangement est son lieu de rangement : si c’est dans le placard, si c’est sous le lit, veuillez bien mesurer donc les dimensions, la hauteur, la profondeur pour éviter les désagréments de dernière minute !

Les boîtes de rangement standards

Quoique vous voulez ranger, le principe reste toujours le même : la première question se résume à « quoi ? », la seconde peut être « quelle quantité ? » pour voir le volume nécessaire, la troisième « où ? » en intérieur ou en extérieur, visible ou non. De toutes les réponses, vous pouvez ainsi déterminer plus facilement le matériau de la boîte, sa taille, sa forme, sa couleur.

Comment procède-t-on pour effectuer un audit de logement selon les normes en Région wallonne ?

audit de logement

Chaque foyer se soucie du moyen lui permettant d’alléger sa consommation énergétique. Pour certains ménages, l’installation d’équipement suffit à réduire leur facture de chauffage. Pour d’autres, il est indispensable de vérifier le système et d’évaluer les points forts et les points faibles pour rénover leurs équipements. La meilleure initiative pour vérifier la performance énergétique de votre bâtiment demeure un audit logement. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette démarche, retrouvez ci-après dans cet article des informations à ce sujet. 

Continue reading « Comment procède-t-on pour effectuer un audit de logement selon les normes en Région wallonne ? »

Qu’est-ce que la permaculture ?

permaculture

L’idée de la permaculture est de plus en plus populaire. Mais qu’est-ce que la permaculture ? Quels sont ses principes et ses pratiques ? Une introduction à la permaculture.

La théorie de la permaculture a été inventée par le biologiste Bill Morrison et l’essayiste David Holmgren. Leur concept a été inspiré par un fermier japonais nommé Masanobu Fukuoka.

Continue reading « Qu’est-ce que la permaculture ? »

Les différentes techniques d’élagage

L’élagage reste la technique la plus utilisée pour améliorer l’aspect ou la productivité d’un arbre. Les raisons de la taille ne sont pas alors semblables. De plus, les arbres diffèrent en espèce, en âge ou en implantation. La taille devrait répondre à leur besoin spécifique. Elle doit être effectuée dans les règles de l’art, en respectant la nature de l’arbre pour préserver sa vie et sa santé. Quelles sont alors les différentes techniques d’élagage?

Quelles sont les différentes techniques d’élagage?

Il existe trois types de techniques d’élagage : la taille douce, la taille sévère et la taille en marotte. La taille douce reste la technique la plus utilisée pour un entretien régulier. Elle harmonise la couronne de l’arbre en sectionnant les branches de diamètre faible. En général, elle respecte la forme initiale de l’arbre, mais est utilisée pour améliorer nettement son allure. Souvent utilisée sur de jeunes arbres en croissance, elle permet une orientation plus cadrée et un apport bien équilibré. Elle est appliquée sur les petits rameaux inférieurs de 3 cm de diamètre.    

La taille sévère consiste à changer carrément la structure d’un arbre. Elle ne doit pas être utilisée qu’en cas extrême dont la menace de son entourage est mise en jeu. Elle est alors destinée aux arbres qui se trouvent près d’une ligne électrique de haute tension ou près d’une voie de circulation. Elle consiste à réduire la taille en largeur ou en hauteur pour la sécurité de son environnement.    

La taille en marotte demeure la technique utilisée pour stimuler la pousse de l’arbre. Elle permet de limiter le développement de l’arbre par la suppression des branches encombrantes et de garder une forme tout au long de sa vie. Elle est surtout utilisée pour les arbres des parcs, des jardins ou des bords de route afin d’obtenir une décoration du paysage. Cette technique est réservée pour certaines essences comme les mûriers, les érables, les platanes, etc.   

Il est à noter que ces opérations doivent être confiées à un élagueur professionnel. Certaines techniques ne peuvent pas être appliquées sur un arbre adulte, et que l’arbre ne doit pas être réduit de plus de 30 % de son volume en une seule fois. De plus, il faut veiller à la sécurité des travaux pendant toute l’intervention.

Quels sont les outils nécessaires pour l’élagage?

Les premiers outils indispensables demeurent les équipements de protection individuels. Les travaux d’élagage sont des travaux très risqués donc il faut prendre en considération toutes les mesures de sécurité. Ces équipements comprennent : le harnais, le baudrier, la ceinture de protection, les chaussures anti-glissement, les lunettes, les gants et un gilet fluorescent pour la visibilité. Les travaux exigent également une nacelle, un escabeau, une échelle ou un échafaudage selon la hauteur et la position d’élagage. C’est pourquoi vous devez solliciter la prestation d’un élagueur. Il dispose déjà ces équipements et connaît la gestion de la sécurité pendant son intervention.

Les outils de qualité sont aussi requis pour les travaux afin d’obtenir un résultat escompté. Il faut une tronçonneuse pour élaguer les branches de grand diamètre et une perche d’élagage pour travailler sur les branches éloignées. Les fausses fourches et les griffes assurent la montée en sécurité. De plus, ces matériels requirent une grande capacité de maniement afin de veiller à la sécurité sur le chantier. L’élagueur est le seul qui a la capacité d’utiliser ces outils correctement.

Le dessouchage d’arbre : les principaux points à connaitre sur ce procédé

Pour une raison ou pour une autre, nous sommes contraints d’abattre un arbre sur notre propriété. Mais une fois que le végétal est mis à terre, il faudra penser à éliminer sa souche ou sa racine. C’est ce qu’on entend par dessouchage d’arbre. Ce dernier constitue l’étape ultime des travaux d’abattage et est effectué afin de pouvoir exploiter à nouveau le terrain. Dans cet article, nous partageons avec vous les principaux points que vous devez connaitre sur ce procédé. Découvrez !

Pourquoi est-ce nécessaire d’éliminer la souche de l’arbre restée en terre ?

Le dessouchage d’arbre consiste à extraire les racines et la souche d’un arbre qu’on vient d’abattre. Pour sa mise en œuvre, il est conseillé de faire appel à un élagueur professionnel.

En effet, diverses raisons peuvent justifier le recours à cette pratique. La plupart du temps, la suppression de la souche d’arbre répond à un besoin d’exploiter le terrain sur lequel elle se trouve. C’est surtout le cas s’il s’agit d’un terrain agricole ou s’il est destiné à la construction d’une infrastructure (ex. : habitations, routes, canalisations, etc.).

En outre, les souches restées en terre représentent un danger pour les piétons et les véhicules circulant sur la voie publique. Elles sont également un foyer propice au développement des champignons et des infections. Mais avant leur suppression, il faudra prendre certaines précautions.

Quelles sont les précautions à prendre avant de dessoucher un arbre ?

Le dessouchage d’arbre implique généralement l’usage d’engins de traction ou de poussée puissant. Pour éviter les accidents, il est crucial de prendre des mesures de sécurité adéquates.

Au même titre qu’un chantier d’élagage ou d’abattage d’arbre, le personnel qui intervient sur le chantier de dessouchage doit impérativement se munir d’un équipement de protection individuelle ou EPI. Ce dernier doit comprendre un casque de sécurité, des vêtements et des gants anti-coupures réfléchissants, des bottes ou chaussures de sécurité, etc.

En outre, les professionnels qui se chargent du dessouchage d’arbre doivent baliser leurs champs d’intervention grâce à des balises et des panneaux de signalisation. Pour des raisons de sécurité, le chantier ne devra être accessible ni aux personnes ni aux animaux. C’est pourquoi il est préférable de confier sa mise en œuvre à un élagueur professionnel.

Quelles sont les méthodes de dessouchage utilisées par les élagueurs professionnels ?

Les élagueurs professionnels choisissent la technique de dessouchage à mettre en œuvre en fonction de la profondeur d’enracinement de l’arbre et de la taille de sa souche. Selon les cas, ils optent pour :

Le dessouchage manuel

Pour supprimer les racines restées en terre, des outils à mains seront utilisés. Les professionnels se servent d’un tire-fort pour extraire la souche après avoir creusé une tranchée de déracinement à la pelle. Ils couperont au préalable les racines à l’aide d’une pince à talon pour faciliter leur extraction.

Le dessouchage mécanisé

Comme vous pouvez le comprendre, des engins mécanisés sont utilisés pour le dessouchage. Selon les cas, les élagueurs professionnels utilisent un engin pousseur muni de lame. Ils peuvent également tirer la souche grâce à un tracteur ou à un engin équipé d’un treuil de débardage.

Bon à savoir : Le type de matériels utilisés pour dessoucher un arbre influence le coût de l’intervention. Le prix de cette opération dépendra également de sa complexité et de la durée effective du chantier. Pour que vous ayez une idée de son coût, n’hésitez pas à demander à l’élagueur d’établir un devis de vos travaux.

Qu’est-ce qu’un emballage écologique ? (et pourquoi c’est important pour vos ventes)

packaging_ecologie

Face à l’aggravation de la pollution plastique dans le monde, les détaillants optent pour des solutions d’emballage respectueuses de l’environnement. Les emballages écologiques ont également suscité un engouement chez les consommateurs, qui sont bien conscients des effets néfastes des déchets plastiques sur l’environnement. Mais au fond, qu’est-ce qu’un emballage écologique ?

Continue reading « Qu’est-ce qu’un emballage écologique ? (et pourquoi c’est important pour vos ventes) »

Changement climatique, quel est le bilan de la COP26 ?

cop26 climat derniere chance

Qu’est-ce que la COP26 ?

La COP26 était la dernière conférence annuelle des Nations Unies sur le changement climatique.

COP signifie Conférence des Parties, et le sommet a réuni les pays qui ont signé la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) – un traité entré en vigueur en 1994.

Des gouvernements et des négociateurs du monde entier se sont rendus à la réunion pour discuter de la manière de maintenir la hausse des températures en dessous des niveaux dangereux et d’empêcher la crise climatique de provoquer des catastrophes encore pires pour les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables du monde.

La COP était un sommet de tous les pays qui font partie du traité des Nations Unies sur les changements climatiques, la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ou « UNFCCC ». Il y a 197 membres de ce processus et ils sont connus comme « parties » au traité.

Il s’agissait du 26e sommet de la COP et a été organisé en partenariat entre le Royaume-Uni et l’Italie. La conférence s’est tenue à Glasgow du 1er au 12 novembre 2021, un an plus tard que prévu en raison des retards causés par la pandémie de COVID.

Pourquoi la COP26 était-elle si importante ?

La lutte contre le changement climatique est le plus grand défi auquel notre génération est confrontée et la transition vers une énergie propre est essentielle pour nous aider à atteindre l’objectif d’atteindre le zéro net d’ici 2050. 

Où et quand s’est tenu la COP26 ?

Le site de la COP26 est le Scottish Event Campus (SEC) à Glasgow, en Écosse. La conférence a été réorganisée pour avoir lieu du 31 octobre au 12 novembre 2021 à la suite de la pandémie de coronavirus .

Le Royaume-Uni, en tant que pays hôte, a assuré la présidence de la COP .

Un certain nombre d’événements étaient prévus avant la COP, notamment en Italie, qui co-organise le sommet avec le Royaume-Uni.

Les discussions sur le climat de la COP de Glasgow étaient la 26 e de ces conférences.

Pourquoi la COP26 était-elle importante ?

La COP26 était un moment clé pour que les gouvernements montrent comment ils maintiendront la hausse des températures mondiales en dessous de 1,5 °C, fourniront l’argent promis aux pays en première ligne de la crise climatique et abandonneront les combustibles fossiles.

La COP26 était également la première COP depuis le début de la pandémie de coronavirus et intervient à un moment où les gouvernements planifient comment se reconstruire à partir de la pandémie.

Le pape François a averti que ce serait « un scandale » si l’argent que les gouvernements dépensent pour reconstruire les économies et sauver les entreprises au lendemain de la pandémie « se concentrait sur le sauvetage des industries qui ne contribuent pas à l’inclusion des exclus, le promotion des moindres, du bien commun ou du souci de la création ». Globalement, à ce point de vue, la COP26 a été un échec.

Il n’a, une fois de plus, été possible de faire en sorte que les personnes les plus durement touchées par la crise climatique soient au cœur des discussions de la COP26

Les gouvernements sont obligés de fixer des objectifs plus ambitieux pour mettre fin à leur contribution au changement climatique dans le cadre de l’Accord de Paris. Un certain nombre de pays ont commencé à le faire, y compris le Royaume-Uni .

Les pays se sont mis d’accord pour le faire lors de la COP21, la conférence sur le climat qui s’est tenue en 2015 à Paris. Les engagements climatiques des gouvernements sont connus sous le nom de « contributions déterminées au niveau national » ou « NDC » et sont des engagements pris par les pays eux-mêmes sur l’ampleur des réductions d’émissions qu’ils feront eux-mêmes. 

Les pays se sont engagés lors des pourparlers de Paris sur le climat à travailler pour maintenir la hausse des températures en dessous de 1,5 ° C. Si le monde se réchauffe plus que ce seuil, des millions de personnes supplémentaires dans les communautés les plus vulnérables du monde souffriront de sécheresses dévastatrices, de tempêtes, d‘inondations et d’autres impacts du changement climatique .

cop26 climat

Les promesses de financement climatique doivent être tenues

Les pays riches se sont engagés lors de la COP15, le sommet sur le climat tenu à Copenhague en 2009, à apporter chaque année au moins 100 milliards de dollars de soutien financier aux pays les plus durement touchés par l’urgence climatique.

Cette promesse était censée avoir été tenue d’ici 2020, mais les gouvernements riches n’ont pas encore tenu leur promesse de 100 milliards de dollars. 

Les négociateurs de la COP26 doivent définir comment l’engagement de 100 milliards de dollars sera respecté et dépassé à l’avenir. 

Le financement climatique doit également prendre la forme de subventions, plutôt que de prêts, pour éviter d’aggraver la crise de la dette à laquelle sont confrontés les pays à revenu faible et intermédiaire.

Les dirigeants doivent proscrire les combustibles fossiles une fois pour toutes

Le groupe de pays du G20 – qui constitue les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre au monde – doit s’engager collectivement à confier le charbon, le pétrole et le gaz à l’histoire pour maintenir la hausse des températures en dessous de 1,5°C.

Cela signifie que des pays tels que le Royaume-Uni doivent combler les lacunes existantes qui permettent le développement de combustibles fossiles dans leur pays ou à l’étranger et doivent également exclure tout développement ultérieur de combustibles fossiles. 

Qui était le président de la COP26 ?

La présidence de la COP tourne entre les différentes régions. En 2021, le Royaume-Uni et l’Italie accueilleront conjointement la conférence sur le climat.

Alok Sharma, qui était auparavant secrétaire aux affaires et secrétaire au développement international, était le président de la COP26. M. Sharma a succédé en tant que « président désigné » à Claire O’Neill, une ministre du climat sous la Première ministre Theresa May, qui a dirigé les travaux du gouvernement visant à fixer un objectif de zéro net dans la loi.

Le Royaume-Uni reprendra la présidence de la COP au Chili, qui était l’hôte officiel de la COP25, même si la conférence elle-même s’est tenue à Madrid en Espagne. Le gouvernement britannique a la possibilité  de montrer la voie en poussant d’autres pays à se fixer des objectifs climatiques plus ambitieux.

La COP26 était le plus grand rassemblement de dirigeants mondiaux jamais organisé sur le sol britannique. Plusieurs milliers d’autres personnes se réuniront également pour la COP, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du centre de conférence.

À l’intérieur de la conférence, des délégués tels que des politiciens, des diplomates et des militants ont tenu des discussions formelles et informelles. Les entreprises et les organisations de la société civile telles que les organisations caritatives ont contribué également en tant qu’observateurs au processus de la COP et avec des réunions appelées « événements parallèles » qui ont eu lieu autour des locaux de la COP.

Les discussions à la COP26 devaient se concentrer sur la question de savoir si les engagements pris par les pays de réduire les émissions seront suffisants pour arrêter les hausses de température dangereuses et mettre le monde sur la bonne voie pour atteindre le « zéro net » dès que possible . Le gouvernement britannique a fixé un objectif zéro net pour 2050 après des appels de militants de tout le pays, y compris des milliers de participants aux marches pour le climat.

Quels sont les avantages d’adopter un escalier en fer forgé ?

Escalier

L’escalier extérieur apparaît actuellement sous divers design, mais également en des matières variées. Pour trouver la matière idéale, il est indispensable d’intégrer le critère de résistance et d’esthétisme de l’escalier. Le fer forgé constitue la matière alliant parfaitement ces deux aspects si vous prévoyez construire un escalier extérieur. Ainsi, pour mieux sélectionner le modèle en fonction de votre budget et de votre besoin, référez-vous aux quelques lignes suivantes.

Continue reading « Quels sont les avantages d’adopter un escalier en fer forgé ? »