Comment élaguer et cicatriser un arbre ?

Sachez avant tout que l’élagage est une opération agressive envers un arbre ou un arbuste, il faut donc faire preuve d’une grande prudence en ce qui concerne les parties à élaguer et la manière dont il faut s’y prendre. En effet, la cicatrisation d’un arbre dépendra de la façon dont elle a été élaguée (diamètre de branche, angle de coupe…). Il faut également respecter les périodes idéales pour chaque type de taille pour ne pas affecter l’intégrité de l’arbre. L’élagage doit donc se faire de manière réfléchie.

Les techniques de coupe

Un arbre élagué est plus sujet à des maladies arboricoles. En effet, les parasites peuvent profiter de cette ouverture jusqu’aux termes de sa cicatrisation. Pour éviter les mauvaises coupes, il vaut mieux faire recours à l’aide d’un professionnel tel que cette entreprise d’élagage d’arbre dans le 91. On distingue par exemple, les champignons microscopiques qui envahissent les tissus vivant sur la plaie de l’arbre. Ces champignons vont bloquer la circulation de la sève et provoqueront ainsi des maladies tels que les chancres qu’on peut observer sur certains fruitiers. Il y a également les champignons qui ne s’en prennent qu’aux bois morts. Ce sont les champignons lignivores souvent observés dans les arbres qui ont atteint un âge respectable et créent des trous sur le corps de l’arbre. Ces types de champignons sont très difficiles à traiter une fois installé sur l’arbre.

Une coupe qui atteint 10 cm ne cicatrisera que dans 5 ou 10 ans et entrainera l’affaiblissement de l’arbre. Pour éviter que les parasites s’attaquent à la plaie de votre arbre, il faut respecter un certain angle de coupe. La raison de cette coupe en biais est de permettre au méristème, qui est une cellule régénératrice, de recouvrir facilement la plaie. Il faut donc que la coupe soit précise. Pour cela, il faut aussi de très bons matériels bien aiguisés pour que la coupe soit bien propre et nette. Pour raccourcir une branche afin d’éclaircir un arbre, la technique de coupe avec tire-sève permettra une cicatrisation rapide. En consiste à couper la branche jusqu’au-dessus d’une ramification qui s’appelle tire-sève pour attirer la sève vers la coupe.

L’application des produits cicatrisants

Pour protéger la plaie d’un arbre et accélérer sa cicatrisation, il existe des produits cicatrisants efficaces à base de goudron, de résines, d’huile végétale et autres. L’utilisation de ces produits est vraiment utile pour protéger les grandes plaies. Le mastic est très utile en ce qui concerne la protection de l’arbre contre l’invasion des champignons qui pourraient s’attaquer aux tissus vivants sur la plaie. Cependant, il faut que vous sachiez que cette protection ne dure pas longtemps et doit être renouvelée tous les 3 mois jusqu’à la cicatrisation complète.

Pour appliquer ce cicatrisant, il faut tout d’abord nettoyer la plaie avec de l’alcool et enlever parties de l’écorce qui est morte ou détaché. Cela peut se faire avec une lame, mais évitez de toucher les tissus vivant de l’arbre. Le mastic a pour réputation d’attirer facilement les champignons lignivores. Pour éviter cela, évitez les coupes supérieures à 5 cm pour accélérer la cicatrisation de la plaie. Il faut également éviter d’effectuer des coupes dans les périodes de fin d’été, car c’est à ce moment que les champignons dispersent leurs spores.