Fuite d’eau : comment agir en attendant l’intervention du plombier ?

Fuite d'eau comment agir en attendant l’intervention du plombier

La première chose à faire est de repérer la fuite aux vues de programmer la réparation avec un professionnel de la plomberie. Dans vos canalisations, si vous faites face à une fuite d’eau.

En plus de laisser des dégâts des eaux importants, l’eau gaspillée engendre une augmentation considérable de votre facture. C’est pour cela il est primordial.

L’intervention du plombier : pour quoi faire ?

Lorsque vous ne maîtrisez pas les ficelles de la plomberie, l’intervention d’un plombier qualifié est primordiale.

En effet, non seulement après avoir suivi une formation adéquate mais aussi au fur et à mesure des interventions. Un savoir-faire qui s’acquiert est très demandée pour cette opération.

Avec précision, le plombier réalisera assidûment la recherche de fuite. En cas de fuite d’eau hors d’un robinet ou située au niveau des toilettes.

Afin de savoir si les murs ou les sols sont imbibés, il analysera l’écoulement de l’eau et prendra le temps de voir.

Contacter une entreprise spécialisée

Pour faciliter la détection de la source de la fuite d’eau, cette recherche engendre dans certains cas de graves conséquences inévitables.

S’il intervient dès les premiers signes de fuite, le plombier vous fera gagner du temps et surtout vous fera économiser de l’argent.

Alors cela risque de vous prendre quelques jours surtout si vous n’êtes pas bricoleur. Si vous tentez de le faire vous-même. Dans la réparation des canalisations,recherche de fuite par Gaz traceur Paris s’attellera en un temps record.

Réagissez au bon moment

Pour contacter un plombier, il ne faut pas attendre d’avoir une fuite d’eau ou un tuyau fissuré.

Pour but de préserver vos canalisations, n’oubliez pas que l’un de ses fonctions consiste à entretenir le système de plomberie.

Afin de limiter le risque de fuites et de pannes en tout genre, ces petites interventions sont indispensables.

 D’ailleurs, autant de travaux d’entretien de plomberie peuvent être programmés avec votre artisan plombier. Tel que le remplacement des équipements sanitaires cassés et le changement de joints d’étanchéité. Mais aussi le décrassage de canalisation des eaux usées et le détartrage de ballon d’eau chaude.

Mission de l’entreprise

Réaliser l’acheminement de l’eau potable jusqu’aux sanitaires, c’est le rôle d’un plombier. Afin d’installer les tuyauteries, il doit réaliser des plans de réseau et s’y conformer.

De surplus, que ce soit au niveau de la cuisine, de la buanderie et de la salle de d’eau.

La localisation de chaque équipement utilisé, le professionnel de la plomberie veillera à la définir. En travaillant dans le respect des normes en vigueur avant de se lancer dans les travaux.

Il réalisera un devis détaillé si vous avez un problème de fuite d’eau. Pour le régler avant de tout mettre en œuvre.

Les services en urgence

Sur votre installation de plomberie pour solutionner tous les problèmes ayant un impact. De toute l’expertise nécessaire, un artisan plombier dispose cela.

En effet, pour effectuer l’entretien de tous les conduits d’eau, pour remplacer un chauffe-eau qui ne fonctionne plus ou pour déboucher une canalisation obstruée il se déplacera pour réparer une fuite d’eau.

Pour éviter de se retrouver avec des dégâts des eaux, il est judicieux de contacter un professionnel.

En vue de réaliser une intervention d’urgence, l’avantage de l’artisan est qu’il se déplace de jour comme de nuit. Dans le cas où, dans le domaine de la plomberie vous ne possédez pas les connaissances nécessaires.

Pour la plupart du temps facturées à des prix plus élevés, sachez toutefois que les interventions hors des heures habituelles seront.

En une demi-heure en vue de résoudre les soucis de canalisations, certains interviennent en moins d’une heure même.

Conclusion

En guise de conclusion, afin d’éviter les situations embarrassantes agissez vite et appelez Recherche de fuite par Gaz traceur Paris.

Quels sont les essentiels pour une salle de bain ?

Salle de bain

La salle de bain est une pièce déterminante pour votre hygiène et donc votre santé. Ainsi, pour vous garantir une aisance dans votre salle de bain, vous devrez l’équiper du nécessaire, mais surtout des accessoires de qualité. Découvrez dans cet article les accessoires importants qui doivent figurer dans votre salle de bain.

La salle de bain : une pièce au décor très particulier

La salle de bain est la pièce la plus intime d’une maison. Car, pour les besoins naturels et l’hygiène corporelle, c’est à cette salle que les occupants de la maison recourent. Son aménagement est aussi déterminant pour le confort que pour le bien-être de ses usagers. Contrairement aux autres pièces de la maison, la décoration de la salle de bain est un peu particulière. Car, c’est une salle destinée à l’hygiène et donc à l’utilisation régulière d’eau.

Ainsi, pour l’aménagement d’une salle de bain, il faut privilégier une décoration favorable à l’humidité. D’ailleurs, il existe des meubles spécialement conçus pour cette pièce : les vanités de salle de bain. Toutefois, il existe de multiples autres accessoires importants pour votre hygiène dans une salle de bain. Si vous cherchez à vous procurer les essentiels d’une salle de bain pour votre hygiène, https://www.caliquo.com est un site qui vous sera d’une grande aide.

De quoi faut-il disposer dans sa salle de bain ?

Les produits et outils à disposer dans sa salle de bain peuvent varier selon la préférence, le sexe et les moyens dont dispose l’usager de la pièce. Mais il existe un nécessaire dont vous devriez obligatoirement disposer dans votre salle de bain. Entre autres, vous avez :

Les brosses à dents

La brosse à dents est une nécessité pour tout être humain qui voudrait se garantir une bonne santé. La brosse à dents est l’accessoire par excellence pour entretenir les dents et la bouche. La salle de bain dispose très souvent d’un espace spécifiquement réservé à l’hygiène buccale. Il existe une multitude de brosses à dents de nos jours. Vous avez : les brosses à dents jetables, les brosses à dents rechargeables et les brosses écologiques.

Le dentifrice

Le dentifrice est aussi important pour l’usage de la brosse à dents. Grâce à ses composants, votre bouche garde sa fraîcheur et une hygiène favorable pour votre confort et votre santé.

Les rasoirs

La physionomie humaine est faite naturellement à pousser des poils. Sur certaines parties intimes du corps, les poils peuvent s’avérer gênants. Il faut donc s’en débarrasser. Le rasoir est l’outil idéal pour se débarrasser par exemple des barbes ou des moustaches chez un homme. Vous pouvez également équiper votre salle de bain de blaireau au cas où vous en aurez besoin.

Le shampoing

Le shampoing est un produit liquide utilisé pour l’entretien des cheveux. Pour votre soin capillaire, vous devriez doter votre salle de bain de ce produit d’entretien de cheveux.

Le savon

Vous aurez besoin nécessairement de savon dans votre salle de bain pour plusieurs usages. Par exemple, pour vous laver soigneusement et en profondeur vos mains, vous aurez besoin de frotter celles-ci contre du savon.

Pourquoi opter pour la brosse à dents écologique ?

brosse à dent

Vous l’ignorez peut-être, mais les brosses à dents font partie de cette catégorie d’objets qui produisent énormément de déchets. Rappelons que les brosses à dents sont généralement conçues à partir de plastique. Et qui dit plastique dit pollution environnementale. Mais l’avènement des brosses à dents écologiques se trouve être une alternative pour réduire considérablement les déchets occasionnés par ce gadget. Nous vous livrons donc dans cet article tous les secrets à propos des brosses à dents écologiques.

Qu’est-ce qu’une brosse à dents écologique ?

Encore appelée brosse à dents naturelle, la brosse à dents écologique est généralement fabriquée avec du bois et parfois avec du plastique recyclé. Elle est décomposable, donc vous n’aurez qu’à changer la tête en cas d’usure et garder la tige. Les poils sont assez doux comparativement aux autres brosses à dents. Découvrez ce joyau naturel ainsi que de nombreux articles écologiques utiles dans la salle de bain sur le site https://www.caliquo.com.

Les différentes brosses à dents écolo

S’il faut éviter les brosses à dents en plastique, il faut également se passer de celles fabriquées avec des matières naturelles qui ne se décomposent pas facilement. De géants fabricants de brosses proposent des matières biodégradables qui entrent dans la fabrication des brosses à dents écologiques.

La brosse à dents en bambou

Le bambou est reconnu pour son pouvoir antibactérien et imputrescible ; un bon matériau renouvelable pour fabriquer une brosse à dents écolo. Les poils d’une brosse en bambou sont fabriqués en Nylon, qui est une matière recyclable.

La brosse à dents en hêtre

Les brosses à dents en hêtre sont reconnaissables grâce à leurs tiges très douces, colorées (arbre feuillu, conifère ou palmier) et enduites de cire végétale. Ses poils sont en nylon-6.12 avec des propriétés hygiéniques et une bonne souplesse.

La brosse à dents en plastique recyclé

Ici, on ne change que la tête et les poils sont fabriqués en Nylon-6.10 (huile de ricin). Les têtes usées sont aussi recyclables et peuvent servir à la fabrication d’autres produits.

Le bâton de Miswak ou Siwak

Il ne s’agit pas d’une brosse à dents, mais d’un cure-dent en bois de Salvadorapersica. Sans dentifrice, le bâton de Siwak est antimicrobien, blanchisseur, avec beaucoup de substances et vitamines pour le bien-être bucco-dentaire.

Les avantages de la brosse à dents écolo

Toutes les brosses à dents écologiques sont conçues dans le but de protéger les dents et la bouche. Mais aussi pour accompagner le programme de lutte contre la dégradation de l’environnement. Ainsi, les brosses écologiques sont saines, antibactériennes et durables. Les poils sont très souples et le nylon qui les constitue est recyclable. Certaines brosses à dents écologiques disposent de poils noirs trempés dans du charbon de bois naturel. Elles sont connues pour éliminer la plaque dentaire et les toxines. Il en existe des modèles réduits adaptés aux enfants.

Comment choisir sa brosse à dents écologiques ?

Même si les nombreux avantages des brosses à dents écologiques représentent de bonnes raisons d’opter pour elles, voici trois autres critères importants : dont vous devez tenir compte dans le choix de votre brosse à dents écolo.

Le bambou moso : c’est une variété de bambou qui n’est pas consommée par les mammifères qui habitent les zones où il pousse. En l’utilisant pour fabriquer une brosse à dents, on ne dérange pas les mammifères et on ne détruit pas la nature.

Supporte le label FSC qui garantit une exploitation responsable de la forêt pour éviter la déforestation

Un emballage recyclable : si une brosse à dents est écologique, son emballage aussi doit respecter cette règle. Un emballage en carton ou en papier kraft fera aussi l’affaire.

Les points à retenir sur l’élagage des arbres résineux

Peu importe leur essence, il est important d’entretenir régulièrement les arbres de notre jardin. Parmi les soins dont ils ont besoin, il y a leur élagage. La nature de l’intervention et la technique de taille à mettre en œuvre dépendra cependant de l’espèce de la plante à élaguer. Voilà pourquoi il est conseillé de faire appel à un professionnel pour l’exécution des travaux. Dans cet article, nous allons surtout nous focaliser sur l’élagage des arbres résineux. Découvrez les points à retenir sur ce procédé.

Quand et pourquoi procéder à la taille des résineux?

Avant tout, il est à noter que les résineux ou les conifères sont classés dans la famille des sapins. Ils sont appelés ainsi en raison du fait que leur écorce produit une quantité importante de résine.

À l’instar des autres variétés d’arbres, les résineux nécessitent un élagage régulier pour contrôler leur développement. La taille doit impliquer le retrait des bois morts, des branches malades et des branches cassées. L’élagage densifie le feuillage des résineux. Toutefois, l’élagage ne doit pas être entrepris afin de modifier le port naturel de ces arbres.

Comme susmentionnés, les résineux devront être taillés régulièrement. S’ils forment une haie de jardins, il faudra les élaguer deux fois par an. L’automne et l’hiver sont les périodes idéales pour effectuer les travaux pour éviter les pertes de résines.

À titre indicatif, il est difficile de récupérer une haie de conifères comme on peut recéper des arbres feuillus. Les nouvelles pousses ont en effet du mal à se développer sur le vieux bois de ces végétaux. Par conséquent, les bois qui font plus de 2 ans ne devront pas être élagués. Cependant, certains conifères s’adaptent très bien aux tailles plus sévères (ex. : l’if et la pruche). Dans tous les cas, il est plus judicieux de confier leur entretien à un professionnel comme cet élagueur à Bourges.

Quelles sont les techniques de taille des arbres résineux ?

On peut recourir à quatre techniques différentes pour tailler les résineux. Parmi celles-ci, il y a :

  • C’est une taille douce qui est effectuée sur un résineux dans la mesure où il a du mal à reformer une flèche. Cette technique permet également d’éviter la formation de deux têtes ou le dépérissement de l’arbre ; 
  • La conduite en fûts. Les élagueurs professionnels utilisent cette méthode en matière de gestion forestière ;
  • La forme architecturée. C’est une technique très sophistiquée qui est en corrélation avec l’art topiaire. Les professionnels s’en servent pour donner une forme déterminée aux conifères (ex. : formes rondes, humaines ou géométriques) ;
  • La conduite en haie. Les faux cyprès et les thuyas sont les variétés de résineux qui peuvent faire l’objet de cette taille.

Comme vous pouvez le constater, on compte autant de techniques de tailles que de variétés de résineux. Mais pour déterminer la meilleure façon de les élaguer, il est conseillé de faire appel à un élagueur professionnel.

En conclusion, il est important d’élaguer régulièrement les conifères et les résineux. C’est en effet un moyen de contrôler leur expansion. La taille permet également de préserver leur bien-être. Faut-il encore qu’elle soit correctement réalisée. Voilà pourquoi il est préférable de laisser un élagueur professionnel pour la réaliser.

Comment observer les animaux dans la nature ?

Comment observer les animaux dans la nature

L’observation des animaux dans la nature est une activité passionnante qui apporte généralement plein de bonheur. Toutefois, les animaux ne sont pas aussi dociles et consentants à se faire observer. Il est indispensable de prendre certaines précautions pour réussir de telles expériences, même lorsqu’on est un naturaliste aguerri.

Prendre les mesures idoines permet de faire de bonnes observations et de capturer de beaux clichés. Découvrez comment bien observer les animaux en pleine nature !

S’équiper d’une caméra de chasse

Au-delà du moment de détente et de joie qu’elle engendre, la prise de belles images d’animaux dans leur milieu naturel vaquant à leurs « occupations » est un principal avantage de l’observation de ces êtres. Il est toutefois primordial de s’équiper d’une bonne caméra de chasse lorsqu’on souhaite faire de telles aventures.

En effet, avec un piège photographique Bushnell par exemple, un observateur a la possibilité de prendre des clichés dignes d’un photographe naturaliste sans que l’animal observé s’en rende compte.

S’équiper de jumelles lumineuses est également une alternative pour réussir l’observation des animaux en pleine nature. Elles permettent de rester à bonne distance. On évite ainsi de faire peur ou de faire fuir l’animal.

S’informer sur l’animal

S’informer sur l’animal

L’approche de l’observateur qui à la vue d’un animal sort son guide pour l’identifier n’est pas la meilleure pour faire une bonne observation. Ceci revient presque à emprunter un chemin sans avoir de repères.

Pour éviter de naviguer à vue, il est primordial de s’informer sur l’animal ou les potentiels animaux qu’on souhaite contempler. Les meilleures observations se font lorsqu’on poursuit un animal précis.

Le bon moment

En réalité, s’informer sur l’animal à observer permet de connaître ses abris de prédilection. Cette mesure permet aussi de savoir comment il se nourrit, de quoi sont faites ses journées, etc. Avec toutes ces informations, un observateur peut se déplacer au bon moment et au bon endroit.

De même, ce faisant, il a davantage de chance de trouver l’animal souhaité pour en faire une belle observation. Internet et les livres dédiés à ces êtres permettent d’avoir les données dont on a besoin.

Les signes de présence de l’animal

En connaissant le mode de vie d’un animal, il est plus simple de deviner s’il est présent dans l’environnement qu’on a choisi pour l’observer. Les signes de présence d’un animal sont :

  • les empreintes de pattes ;
  • les nids ;
  • les touffes de poils ;
  • les plumes détachées, etc.

En cherchant ces différents signes, il est possible de savoir si l’animal est présent dans ce milieu. On évite ainsi de perdre du temps.

Se camoufler

Les animaux considèrent les humains comme des prédateurs. De ce fait, il n’est pas facile de s’en approcher sans qu’ils prennent la fuite. Pour éviter cela et pour s’approcher de plus près afin d’avoir une meilleure vue, il est conseillé de se camoufler à l’aide de couleurs proches de celles de son environnement.

En réalité, les tenues de camouflages servent à briser un tant soit peu la silhouette humaine aux yeux de l’animal. Toutefois, il est primordial de ne pas se camoufler totalement surtout en période de chasse. On risque en effet d’être pris pour cible par d’autres chasseurs.

Rester discret et se déplacer en silence

La discrétion est un élément essentiel pour réussir à observer des animaux en pleine nature. Les parfums, les pommades anti-moustiques et toutes les choses qui ont une forte odeur doivent être évités.

Rester discret et se déplacer en silence

Les animaux ont un odorat très développé. Ils s’enfuient lorsqu’ils sentent une odeur inhabituelle. Il est aussi primordial de se déplacer en silence afin de ne pas attirer l’attention de l’animal.

La respiration, les pas, le déplacement des branches, tout doit être fait dans un grand silence afin que l’animal ne soupçonne pas une présence humaine. Par ailleurs, il est judicieux de garder une certaine distance de sécurité pour éviter d’être attaqué.

Être patient

Pour finir, il est capital de cultiver l’art de la patience lorsqu’on souhaite observer les animaux en pleine nature. Ce n’est pas toujours gagné au premier coup à cause des potentielles maladresses. Au fil des essais, on peut devenir un véritable expert et observer tous les animaux qu’on souhaite.

Cette année, on offre un cadeau écolo à la maîtresse !

quel cadeau pour la maîtresse quand on est écolo

Cette année, nous offrons un cadeau écologique à la maîtresse !

L’institutrice de ma fille a vraiment été super, et je voulais trouver un moyen de la remercier de manière originale.

J’ai commencé à réfléchir à ce que je pourrais faire pour lui offrir un cadeau qui vient du cœur et qui soit également en accord avec nos valeurs écologiques.

Pourquoi offrir un cadeau écologique à la maîtresse ?

Chaque année c’est la même chose : les rayons des supermarchés sont remplis de cadeaux en plastique qui viennent de l’autre bout de la planète.

Alors déjà que le côté cadeau un peu forcé c’est pas trop mon truc alors s’il faut dépenser son argent dans un cadeau pas du tout écolo c’est non !

Mais voilà, la maîtresse a vraiment été super gentille avec Elsa cette année et a pris du temps pour l’accompagner tout au long de l’année… Donc je voudrais vraiment trouver un moyen pour ma fille de la remercier.

Je trouve que ça permet aux enfants de terminer l’école sur une touche de bienveillance tout en respectant la planète !

C’est gagnant-gagnant !

C’est donc ainsi que m’est venue l’idée de lui offrir un cadeau écologique.

Quel cadeau pour la maîtresse quand on est écolo ?

quel cadeau pour la maîtresse quand on est écolo

Au début, je voulais lui offrir une plante car c’est un être vivant qui va purifier l’air de son bureau et lui apporter un peu de verdure. Je trouvais l’idée sympa de la personnaliser avec un petit dessin que ma fille aurait fait.

On peut acheter une petite plante dans une jardinerie locale et la mettre dans une boîte de conserve pour pouvoir y coller tout autour un dessin.

Le truc c’est que j’ai discuté avec l’institutrice la semaine dernière suite à une sortie en forêt et là elle me dit qu’elle n’a pas du tout la main verte…

Oh oh..mon idée de cadeau tombe à l’eau !

Donc j’ai un peu cherché sur internet des idées de cadeaux écolo que la maîtresse pourrait aimer et je suis tombée sur ce super article de Beely : https://beely.fr/pages/idees-cadeau-ecolo-maitresse

On y parle de plante personnalisée (idée éliminée), de cuillère personnalisée, de cadeaux respectueux de la planète que vos enfants peuvent faire à la maison et…de mon idée coup de coeur : des pots de miel 100% français à personnaliser !

Quand j’ai découvert le concept de pots de miel personnalisés, j’ai adoré l’idée ! L’idée d’offrir un petit pot de miel à l’enseignant, avec un petit dessin fait par ma fille que je peux télécharger pour mettre au centre de l’étiquette, m’a vraiment touchée.

Quoi de plus délicieux qu’une cuillerée de miel dans ton thé ou sur une bonne tartine le matin ?!

C’est français, c’est original et c’est plutôt cool donc je dis OUI à cette idée qui change totalement de ce qu’on a l’habitude de voir chaque année.

Les cadeaux à ne pas offrir à une maîtresse écolo

Je commencerais par la trousse Merci Maîtresse…vous savez combien de trousses de ce genre la maîtresse doit avoir ?

Pour la première, elle a dû se dire que c’était une idée sympa mais au bout de la 50ème je pense qu’il faut passer à une autre idée…

En plus c’est un peu comme le tote bag, on pense que c’est écologique parce que c’est fait en coton et pas en plastique mais quand on connaît l’empreinte écologique de ces cadeaux vu la quantité d’eau nécessaire à leur production et le transport pour les avoir en France…on réalise vite que c’est pas une super idée.

L’objet déco fait par nos enfants…dans la série des fausses bonnes idées qui vont finir à la poubelle je cite : les petites décorations DIY. En tant que parents on est presque obligés de trouver ça mignon mais soyons lucide : la maîtresse n’a surement pas envie de décorer sa maison personnelle avec des objets faits par ses élèves.

Le soin de beauté…encore une fois en dehors du fait qu’on ne sait jamais vraiment ce qui se cache dans cette crème, c’est une idée de cadeau que la maîtresse n’a pas forcément envie de recevoir…surtout qu’on ne sait pas si elle a les mêmes goûts que nous pour ce genre de produits. Et ça envoie quand même un message du genre : hummm mais vous avez mauvaise mine après cette année de folie avec nos enfants.

Le bon vieux mug… c’est un peu comme le tote bag, c’est un cadeau écologique mais pas vraiment original et il y a de fortes chances que l’enseignante ait déjà assez de mugs… et probablement plus que ce dont elle a besoin !

Alors si vous voulez offrir un cadeau écologique à l’enseignant de votre enfant, réfléchissez-y et jetez peut-être un coup d’œil au site Web de Beely pour trouver d’autres idées !

Quelle mousse protectrice utiliser pour sécuriser vos colis ?

S’assurer que les colis arrivent à bon port et sans dommages est une obligation pour les commerçants qui proposent la livraison à domicile. Parmi les précautions à prendre pour ce faire figurent le conditionnement des articles pour le transport. Les emballages en mousse synthétique, notamment en polyéthylène et en polyuréthane, sont actuellement privilégiés.

L’emballage  en mousse : pour protéger et présenter

Apporter une attention particulière au conditionnement des marchandises à expédier vers les clients, ou à présenter, a deux principaux objectifs. D’une part, il s’agit de sécuriser les articles en les protégeant contre les chocs, contre les températures extrêmes, l’humidité, l’air et la poussière. Et d’autre part, surtout pour les articles de luxe ou pour les échantillons ou les prototypes à exposer dans les vitrines ou les salons par exemple, de les présenter sous leur meilleur jour. Les mousses en polyéthylène et en polyuréthane sont aujourd’hui les plus utilisées pour l’emballage et le calage des produits. Le fabricant d’emballage en mousse PE ou PE peut d’ailleurs créer des contenants sur mesure suivant les caractéristiques des articles.

La mousse en polyéthylène

La mousse en polyéthylène (PE) constitue la solution la plus intéressante pour les articles particulièrement fragiles ou qui requièrent une stabilité optimale lors de leur transport. Le PE possède une excellente capacité d’absorption des chocs et des vibrations grâce à ces cellules fermées. De plus, elle peut être conçue en diverses densités pour optimiser sa souplesse ou sa rigidité en vue de créer un matériau dont la résistance aux chocs est parfaitement adaptée aux spécificités de l’article à envelopper. Par ailleurs, la mousse en PU est parfaitement étanche à l’eau et protège bien des éventuelles agressions des substances chimiques. Enfin, elle peut être fabriquée en diverses couleurs et travaillée (découpée, collée, pelliculée, amincie, etc.) pour obtenir les  formes désirées.

La mousse en polyuréthane

La mousse en polyuréthane (PE), disponible en de nombreuses couleurs, représente la meilleur option pour la création d’emballages et d’’éléments de calage sur mesure parce qu’elle est plus facile à usiner. Ses alvéoles ouvertes et sa souplesse lui permettent non seulement d’absorber les chocs, mais également de reprendre sa forme initiale suite à un heurt. Elle convient parfaitement à l’emballage et à la protection des articles légers et délicats, ainsi qu’aux aliments et aux éléments à protéger de l’humidité. Résistante aux moisissures et aux rayures, elle est aussi recommandée pour la fabrication de calage dans les mallettes ou les coffrets de transport et de présentation. Enfin, elle peut être traitée pour être antistatique et est ainsi idéale pour le transport d’éléments électroniques et à protéger des charges électriques.

Écimage d’arbre : quels sont les risques pour le végétal?

Il existe différentes techniques de taille pour les arbres. Certaines permettent de favoriser la mise à fruit de ces derniers. Quant aux autres, ils visent à procurer une belle structure. L’écimage ou étêtage fait partie des méthodes d’élagage les plus utilisées. Il est surtout réalisé afin de limiter le développement d’un arbre en hauteur. Cette pratique présente toutefois des risques pour le végétal qui en fait l’objet. C’est surtout le cas lorsque son écimage a été mal exécuté. Dans cet article, nous allons justement parler de ces risques en question. Découvrez !

Écimage d’arbre : ce qu’il faut savoir au préalable 

Comme susmentionné, l’écimage est également connu sous l’appellation « étêtage d’arbre ». Comme son nom l’indique, il consiste à couper la partie supérieure du végétal, c’est-à-dire sa cime ou sa tête. Il s’agit d’une partie importante de la plante. D’ailleurs, l’écimage modifie radicalement la structure initiale de celle-ci.

En outre, il s’agit d’une technique qui exige une bonne connaissance en arboriculture, du savoir-faire et de l’expérience. Il convient de le pratiquer à la bonne période et sur les certaines variétés d’arbres uniquement. Ce sont généralement les conifères qui sont soumis à cette pratique afin de leur procurer une forme conique. Leur écimage s’effectue de préférence du mois de juin au mois de décembre. Les fortes chaleurs sont toutefois à éviter.

Cependant, il existe des variétés d’arbres feuillus que l’on peut écimer. Dans ce cas, les travaux ont pour but de modifier la structure du végétal. Dans tous les cas, l’écimage doit être fait de manière raisonnée pour ne pas affecter la santé du végétal dont il fait l’objet. D’ailleurs, il est plus prudent de laisser sa réalisation aux soins d’un élagueur professionnel.

Quelles sont les conséquences néfastes de l’écimage sur un arbre ?

En coupant la cime de l’arbre, on sectionne des veines principales qui se trouvent dans la branche charpentière de celui-ci. Il s’agit d’une forme de mutilation qui peut sérieusement affecter le bien-être du végétal. Par conséquent, l’écimage doit être entrepris pour les bonnes raisons. Ici encore, il est conseillé de faire appel à un élagueur professionnel pour sa mise en œuvre. En effet, un écimage mal exécuté peut avoir des conséquences fâcheuses sur le sujet qui en fait l’objet.

En effet, l’arbre risque de développer plusieurs flèches (2 ou 3) au lieu d’un seul. Pourtant, l’écimage a pour but d’éviter les ramifications des branches supérieures. Cette pratique peut également affecter le développement de l’arbre. Au lieu et à la place de la cime, des pourritures peuvent se développer et empêcher la formation de la flèche. Ceci est surtout dû à la négligence de la plaie résultant de l’arbre écimé. Pour la protéger des parasites et des infections, il est impératif de la traiter avec un baume ou un mastic cicatrisant.

En outre, l’écimage peut favoriser l’apparition des rejets au niveau de l’entaille. Ce qui stimule la prolifération des gourmands sur tout le tronc. Les ramures de l’arbre risquent donc de se densifier. Ce qui empêche de vérifier l’état de santé de l’intérieur de la couronne.

Enfin, l’écimage peut entrainer le dépérissement de l’arbre lorsqu’il est pratiqué de façon excessive. En effet, il ne faut pas couper plus du tiers de la hauteur de l’arbre pour préserver son bien-être. Ainsi, si vous ne disposez d’aucune expérience en matière d’écimage d’arbre, il vaut mieux solliciter un élagueur professionnel.

Conseils sur la personnalisation de maillots

Pour les fans, mettre des maillots personnalisés est le meilleur moyen de démontrer leur soutien à leurs équipes favorites. Il s’agit aussi d’un uniforme pour les joueurs d’un même groupe. Aujourd’hui, il existe différentes techniques pour imprimer les maillots. De plus, il est facile de trouver un prestataire qualifié et fiable grâce à Internet.

Les bases d’une personnalisation réussie                 

  • Déterminer les couleurs de l’équipe

Il est important de bien choisir la couleur du maillot running personnalisé, mais aussi les teintes à utiliser pour l’impression. Pour cette dernière, la couleur blanche est la plus utilisée, mais aussi la plus accessible en termes de prix. Choisir une impression noire pour le lettrage est également possible pour un maillot à couleur très vive.

  • Choisir le texte

De façon générale, le nom de l’équipe est inscrit sur le devant des maillots et le nom du joueur sur le haut du dos puis le numéro figure bien au milieu. Toutefois, certaines ligues imposent l’inscription du numéro à l’arrière et à l’avant.

  • Créer un logo

Pour pouvez créer votre logo à la main et ensuite demander à une imprimerie de transformer vos croquis en version numérique. Si les outils comme Photoshop, Adobe ou Illustrator vous sont familiers, n’hésitez pas à vous en servir.

  • Se faire aider

Vous pouvez aussi confier simplement la personnalisation de A à Z de vos maillots à un spécialiste. Adressez-vous à une société d’impression et faites-lui savoir tous vos besoins dans les détails.

  • Détailler ses besoins

Avant de passer votre commande, déterminez le nombre de maillots et les tailles.

Les paramètres à considérer pour choisir un spécialiste en impression

Pour trouver rapidement une imprimerie, rendez-vous sur la toile ou consultez un annuaire téléphonique. De préférence, tournez-vous vers une entreprise locale afin de contribuer au développement de l’économie de votre région. Si l’atelier d’impression que vous avez trouvé n’est pas en mesure de terminer la commande dans les temps, vous pouvez aussi solliciter les services d’une boutique spécialisée en ligne.

Quel que soit votre choix, mais aussi pour éviter les déconvenues, exigez du prestataire de vous montrer le design final du maillot. Profitez-en pour rectifier les éventuelles erreurs en matière d’orthographe, de taille ou style de police, de positionnement du logo ou du numéro, etc. N’hésitez pas non plus à obtenir une assurance quant au délai d’achèvement de la commande et de parler de la facture finale.

Plantes d’intérieur : comment se débarrasser naturellement des mouches du terreau ?

plantes intérieures

Les mouches du terreau encore appelées sciarides demeurent de petits insectes au corps noir et aux longues pattes. Elles se trouvent souvent au bas des plantes d’intérieur et pondent dans le substrat de celles-ci. Leurs larves qui ressemblent à de petits vers translucides ou blanchâtres avec une tête noire croquent sur les points des racines. Ce qui crée d’importants dégâts chez les plantes en question, surtout chez les jeunes semis dont les racines restent encore fragiles. Alors, comment lutter contre ces moucherons ? Voici quelques astuces naturelles pour vous débarrasser des sciarides.

Mouches du terreau : astuces naturelles pour s’en débarrasser

Tout d’abord, ces insectes se remarquent vers le milieu de l’hiver et au printemps, lorsque les jours se rallongent. Ils présentent une espérance de vie très courte, et donc leur souci principal consiste à s’accoupler. La femelle pond environ 200 œufs en une fois et une larve à l’âge adulte pond automatiquement de nouveaux œufs. C’est pourquoi les Mouches du terreau constituent un vrai sujet à la fois fastidieux et agaçant quand elles s’installent dans le pot de vos plantes d’intérieur.

Toutefois, il existe des techniques efficaces pour lutter contre les sciarides. Découvrez donc ci-dessous quelques astuces naturelles pour vous en débarrasser.

Protéger la surface des pots et placer des pièges collants

L’une des premières possibilités pour lutter contre les mouches du terreau consiste à mettre en place une barrière infranchissable dans le pot de vos plantes d’intérieur. Les larves doivent souvent remonter à la surface du substrat pour respirer, mais ne supportent pas les milieux secs et aérés. Ainsi, il suffit de couvrir le terreau d’un peu de sable, de petits cailloux ou de légers paillis pour étouffer ces dernières.

Par ailleurs, vous pouvez disposer des pièges collants jaunes (rubans adhésifs) près de vos plantes d’intérieur pour vous débarrasser de ces moucherons. En réalité, ceux-ci restent attirés par le jaune et y demeureront collés. Vous pourrez également utiliser les plantes carnivores pour attraper les sciarides. Les grassettes s’avèrent très efficaces à cet effet.

Utiliser des produits de lutte naturels

Utiliser des produits de lutte naturels

Pour détruire les larves des mouches du terreau, vous pouvez aussi employer les produits naturels suivants :

  • Des nématodes : diluez les nématodes dans l’eau et arrosez le terreau de vos plantes avec la solution ;
  • Une solution savonneuse : vaporisez un mélange de savon noir et d’eau sur vos plantes d’intérieur une fois par semaine ;
  • L’huile essentielle de géranium : vaporisez cette huile diluée dans l’eau sur le terreau. Ce traitement naturel doit être pratiqué de préférence en extérieur et renouvelé jusqu’à la disparition complète des sciarides ;
  • L’huile essentielle de citronnelle : éloignez ces insectes de vos plantes en plaçant dans le pot un coton imprégné de l’huile en question ;
  • Les clous de girofle : pour repousser les mouches du terreau, vous pouvez vaporiser l’huile essentielle de citronnelle mélangée à ces clous sur vos plantes d’intérieur ;
  • La cannelle : ajoutez deux cuillerées à soupe de cette épice dans 1 L d’eau. Laissez infuser, puis refroidir et versez la solution comme l’eau d’arrosage. La limite de ce traitement c’est le rajout d’eau et par conséquent d’humidité.

D’autre part, le marc de café agit comme répulsif contre les sciarides s’il se déverse à même le sol.

Comment prévenir les mouches du terreau ?

Botanical living room with grey sofa, green pillows and bookcase

En prévention, veuillez ne pas arroser vos plantes d’intérieur avec excès. En effet les larves de ces moucherons exigent absolument un substrat humide pour leur survie. Laissez donc bien s’assécher la couche superficielle du terreau en pot entre deux arrosages. Pensez également à vider l’eau retenue dans les soucoupes. Outre cela, choisissez des pots percés au fond afin de maintenir une bonne évacuation de l’eau d’arrosage et éviter toute stagnation, qui favorise l’apparition des sciarides.

Dans la même dynamique, tâchez de retirer régulièrement les déchets végétaux des pots de vos plantes d’intérieur. En réalité, les mouches du terreau affectionnent les sols riches et les débris végétaux en décomposition comme les feuilles mortes, brindilles, racines, etc. Effectuer ces gestes simples permet de prévenir l’invasion de ces insectes.