Conseils pratiques sur la technique d’étêtage d’arbre

Lorsque l’envergure de votre arbre devient trop imposante, il représente un danger pour son environnement immédiat (voisinage, habitation, infrastructure routière, ligne électrique). Aussi, l’intervention d’un élagueur est plus que nécessaire pour éviter les risques d’accident, tout en lui redonnant une belle forme esthétique. Parmi les techniques de taille pratiquées par le professionnel, il y a la méthode de l’étêtage. Mais de façon concrète, vous aimeriez peut-être mieux comprendre comment se passe l’exécution d’une telle opération ? Votre entrepreneur ne manquera certainement pas de vous informer de ses tenants et aboutissants, avant de lancer votre chantier.

Tour d’horizon sur la pratique

Afin de vous aider à mieux comprendre le principe, le concours d’un élagueur expérimenté vous permettra de connaître les raisons pour lesquelles il est essentiel de procéder à l’étêtage de votre patrimoine arboricole. En premier lieu, c’est singulièrement recommandé, afin d’offrir moins de prise au vent ou encore alléger leur silhouette et produire ainsi un moindre ombrage sur votre maison. Vous bénéficiez en conséquence de plus d’ensoleillement. Sinon, ce type d’entretien vous permet de revigorer les résineux moins bien portants, de réduire les risques de collusion avec les structures électriques à proximité. Mais, quelles que soient les circonstances, il n’est pas du tout conseillé d’étêter vos feuillus sans motifs valables. Dans la pratique, cette méthode est également appelée écimage, car elle consiste principalement à tailler la partie haute de la végétation. Autrement, c’est une technique destinée essentiellement au traitement des conifères, à condition que la coupe effectuée ne soit pas trop importante. Si vous avez des espèces feuillues, l’expert avisera selon les circonstances s’il est préférable de se pencher pour une taille de coupe ou de miser plutôt sur ce mode opératoire. Cependant, son intervention requiert une grande délicatesse, puisqu’elle risque de déformer leur aspect esthétique.

Aperçu des principes à suivre

Pour garantir l’exécution de votre entretien dans les meilleures conditions, l’intervention d’un élagueur expérimenté comme https://www.elagueur-paysagiste-93.fr/ est essentiel. En effet, compte tenu du fait qu’une mauvaise pratique de l’étêtage peut entraîner la mort de votre plantation, il est important de solliciter un professionnel pour le réaliser. Cette démarche vous permet ainsi de bénéficier de sa grande dextérité et obtenir en retour un travail soigné. C’est à la base, une intervention assez complexe et pour laquelle le respect d’un certain nombre de critères est essentiel. A savoir, faire attention et garder en tête que sur un diamètre n’excédant pas 15 cm, il ne faut pas ôter plus d’un tiers de la stature de l’arbre qui sera traité. Autrement, il est de maintenir la forme conique de l’espèce en taillant les branches latérales. Ainsi, elle retrouvera rapidement une belle envergure et qui sera plus qu’harmonieuse. Pour vous éviter de réaliser en une seule fois une intervention trop importante, le spécialiste vous recommandera d’effectuer cette coupe tous les cinq ans. Pour la programmation d’une telle opération, il vous indiquera par la même occasion que la période idéale est de la caler dans l’intervalle du mois de Mai jusqu’en Décembre. Toutefois, il est préférable d’éviter cet entretien lorsque vous êtes en pleine saison de canicule. Il est à rappeler que cette prestation présente un certain danger. Aussi, pour ne pas courir le risque de vous blesser, autant confier les travaux à un spécialiste qualifié qui dispose de surcroît des compétences requises et des outils indispensables.

Idées d’objets publicitaires écologiques

Repas de fête écologique Lidl

Les objets publicitaires écologiques connaissent actuellement beaucoup de succès. Au-delà de la tendance, le choix de tels supports est un véritable engagement en faveur de l’environnement. Une entreprise qui choisit ces types d’objets est très appréciée. Il existe différents types d’objets écologiques. Le choix sera en fonction des objectifs à atteindre. Continue reading « Idées d’objets publicitaires écologiques »

Les principaux animaux de la ferme

animaux de la ferme

L’élevage des animaux remonte à plusieurs siècles. Lorsqu’on vous parle d’animaux de la ferme, la vache et les poules vous viennent en tête, mais ce n’est pas uniquement les seuls animaux de la ferme. On peut catégoriser ces animaux en cinq groupes. Il y a les animaux destinés à la production de la viande, les animaux de volaille, les animaux laitiers pour récupérer du lait, les animaux pour le transport et les travaux, ainsi que les animaux pour le textile. Vous avez compris par ces classifications que ces animaux ne sont pas là pour agrandir la ferme, mais on les élève pour un but bien précis. Dans ce dossier, nous allons vous présenter les principaux animaux de la ferme avec le but de leur élevage.

Continue reading « Les principaux animaux de la ferme »

L’exploitation forestière en Afrique expliquée par Emile Ouosso

L'exploitation forestière en Afrique expliquée par Emile Ouosso

L’Afrique constitue le poumon du monde grâce à ses matières premières et ses millions d’hectares de forêts. Ainsi, l’exploitation forestière en Afrique est comptée parmi les principales activités économiques de certains pays. Pour une utilisation pérenne des forêts, le ministre congolais Emile Ouosso rappelle la nécessité de préserver l’environnement contre l’exploitation forestière illégale. Continue reading « L’exploitation forestière en Afrique expliquée par Emile Ouosso »

Ecologie : comprendre l’impact du tourisme de masse avec Aissa Hamada

aissa_hamada_tourisme

De nos jours, le tourisme de masse connaît une ampleur considérable partout dans le monde. Apparu en Europe au XIXᵉ siècle, ce phénomène de masse a rapidement transformé ce secteur culturel en un véritable moteur pour l’économie mondiale. De nombreux touristes optent pour ce concept pour découvrir diverses destinations du monde. Le concept du voyage en groupe a donc de nombreux avantages mais elle impacte grandement l’environnement. Focus pour en apprendre davantage !

Continue reading « Ecologie : comprendre l’impact du tourisme de masse avec Aissa Hamada »

5 CONSEILS ESSENTIELS POUR UN TOURISME RURAL DURABLE ET RESPONSABLE

Le tourisme rural prend de plus en plus d’ampleur dans notre pays et vous pouvez le constater à chaque pont, fête ou période de vacances. En Espagne, nous avons une grande base de destinations pour s’évader dans la nature, mais nous ne donnons pas toujours une utilisation appropriée à cet environnement rural.

Dans ce billet, nous souhaitons vous rappeler quelques bons conseils pour un tourisme rural durable, responsable et écologique, afin que vous puissiez profiter pleinement de vos vacances tout en apprenant à valoriser les choses les plus fondamentales et à être un touriste actif exemplaire.

DES CONSEILS POUR RENDRE LE TOURISME RURAL DURABLE

Il existe de nombreuses bonnes pratiques qui peuvent être mises en œuvre pour parvenir à un tourisme respectueux de l’environnement et qui en prend soin afin qu’il dure pour les générations futures.

Mais bien que ces conseils semblent évidents, il est aujourd’hui encore nécessaire de continuer à sensibiliser les touristes qui se rendent dans les zones rurales.

Quelles sont les principales recommandations à suivre pour devenir un touriste durable ?

1- CHOISIR UNE BONNE DESTINATION

Après les destinations les plus populaires, nous avons d’innombrables coins de campagne dans tout le pays.

Essayez donc de choisir une destination rurale moins fréquentée ou moins connue, d’explorer des itinéraires moins fréquentés et de vous perdre dans des recoins non découverts tout en explorant d’authentiques joyaux de la nature que tout le monde ne connaît pas !

Si vous n’avez pas encore réservé votre prochaine escapade, consultez des sites web tels que Clubrural, où vous pouvez trouver une maison de vacances sur mesure partout en Espagne, ainsi qu’une foule de suggestions et d’idées pour que vos vacances à la campagne se passent bien.

Avez-vous déjà choisi le vôtre ?

Choisissez d’abord votre destination, puis choisissez un bon logement qui respecte autant que possible l’environnement.

Il y a probablement d’innombrables villages charmants que vous ne connaissez pas encore, avec un riche patrimoine historique, des villages où vous pouvez manger à merveille et où les prix sont bien inférieurs à ceux des destinations les plus populaires.

Pratiquement toutes nos provinces espagnoles en ont plusieurs. Oserez-vous les découvrir ?

2 – CHOISIR LA MEILLEURE DATE

Bien que tous les voyageurs ne puissent pas s’y rendre, essayez de voyager en basse ou moyenne saison chaque fois que vous en avez l’occasion. Vous pourrez ainsi profiter de chaque endroit avec plus de tranquillité, sans vous presser, sans faire la queue ou sans être bloqué dans les embouteillages.

Prévoyez donc votre voyage hors saison, et visitez des lieux et des sites qui seraient autrement plus difficiles à voir.

Le même endroit peut vous offrir une expérience très différente selon les dates et les conditions de votre visite.

Y a-t-il quelque chose de mieux que de visiter un endroit calmement et de s’arrêter pour profiter de chaque endroit ?

3 – S’IMPLIQUER

Le tourisme rural fait partie du tourisme actif et généralement, le voyageur qui se rend dans un environnement rural ne veut pas seulement se reposer, mais aussi, découvrir des choses, rencontrer des gens, goûter de nouveaux plats, assister à des fêtes populaires originales, connaître le patrimoine social, culturel et historique…

Par conséquent, prenez part aux coutumes locales, parlez aux personnes que vous rencontrez et demandez-leur ce qu’elles vous recommandent, comment elles vivent ou quelles sont vos préoccupations.

Découvrez les particularités du lieu, ce que vous pouvez y voir et y faire, quels sont les meilleurs endroits pour déguster des produits locaux et traditionnels, quel type de produits ils fabriquent, où les acheter, etc.

En bref, n’ayez pas peur de vous intégrer et de créer une relation réciproque entre le visiteur et le local !

4 – OPTER POUR LES PRODUITS ET SERVICES LOCAUX

Osez visiter les boutiques et les marchés de la région, découvrez lesquels avec les producteurs typiques et comment ils les fabriquent. Vous trouverez probablement des produits artisanaux uniques ou des aliments biologiques de haute qualité que vous ne trouvez pas habituellement dans les grands supermarchés.

Avec cette action, en plus de collaborer au développement et à la richesse locale du lieu (n’oubliez pas que le tourisme génère des emplois directs), vous aurez l’opportunité et le goût de déguster des produits uniques et exclusifs.

Demandez comment sont fabriqués leurs produits artisanaux, quelles sont leurs origines et quels sont les processus qu’ils suivent, vous apprendrez sûrement beaucoup de choses intéressantes !

5 – ATTENTION AUX DÉCHETS ET À LA POLLUTION !

C’est le point le plus évident et le plus important. Mais malheureusement, tous les voyageurs ne savent pas comment faire un tourisme durable et responsable.

Il existe de nombreuses habitudes qui ne coûtent rien et qui contribuent incontestablement à maintenir, à soigner et à respecter l’environnement, la culture locale et les ressources naturelles dont nous disposons.

Vous trouverez des petits objets à acheter qui peuvent réduire votre consommation de plastique et réduire votre budget hygiène tel que les cotons-tiges lavables et réutilisables Lastswab.

Par exemple, si vous allez faire un parcours, portez toujours un sac écologique dans votre sac à dos. On peut y jeter les déchets alimentaires, les mouchoirs, les plastiques… et tout ce qui pourrait altérer l’environnement. Même les restes d’autres voyageurs qui n’ont pas pris le même soin.

De plus, utilisez les itinéraires balisés et respectez les règles des sentiers (coexistence avec les animaux, utilisation des ressources…).

En conclusion, il laisse la nature telle qu’elle est et s’efforce de ne rien modifier.

Si vous devez effectuer un long trajet, optez pour le moyen de transport le moins polluant. Que diriez-vous de vous déplacer en transports en commun ou à vélo ? Même souvent, nous ne réalisons pas que la distance pourrait être parfaitement parcourue en marchant dans la nature.

En choisissant ces moyens de transport, vous contribuerez à réduire les émissions de CO2, vous pourrez même faire de l’exercice et ce sera sûrement plus économique !

Tout savoir sur le recyclage des déchets de construction

recyclage des déchets de construction

Comme on le sait tous, la construction d’un bâtiment génère une quantité importante de matières résiduelles. Celles-ci doivent impérativement être envoyées dans un centre de traitement spécifique afin de limiter les effets négatifs sur l’environnement. Au-delà de cette responsabilité, le recyclage des déchets de construction est aussi nécessaire dans la composition de nouveaux matériaux.

Continue reading « Tout savoir sur le recyclage des déchets de construction »

Arbres fruitiers : les types d’élagage à adopter

Les travaux d’élagage concernent tous les végétaux, y compris les arbres fruitiers. Ces opérations leur rendent plus robustes et augmentent leur productivité. Elles rendent les branches plus compactes afin qu’elles ne se tordent pas au poids des fruits et pour éviter que ces derniers ne finissent pas tous par tomber. Néanmoins, la pratique d’une taille est à la fois dangereuse et délicate. Elle requiert l’utilisation de dispositifs de sécurité ainsi que des matériels adaptés. Elle demande également un savoir-faire particulier ainsi qu’une habileté pointue. C’est pourquoi vous devez faire appel à un élagueur dont les compétences sont prouvées.

L’élagage de formation

Ce type d’élagage est réalisé sur les arbres à fruits à partir de leur plus jeune âge jusqu’à leur maturité. Cette pratique consiste à optimiser leur croissance, les maintenir en bonne santé et leur donner une belle apparence. Pour réussir, ce genre d’intervention doit être confié à un professionnel comme cet élagueur situé dans le département de la Somme. En effet, les jeunes plantes sont encore très fragiles (ils meurent facilement) et leur entretien demande une certaine délicatesse et précision.

Une taille de formation vise à enlever les rameaux anormaux (tordus, entremêlés, malades, morts …) ainsi que les gourmands. Le principal but est de permettre à l’arbre de se développer dans de très bonnes conditions.  Cette technique est également très efficace pour parfaire la silhouette de l’arbre. Toutefois, dès que ces végétaux atteignent l’âge adulte, la taille change. À sa maturité, l’arbre a besoin d’un écimage qui lui permettra de produire une quantité énorme de fruits.

L’élagage de fructification

Cette méthode convient uniquement aux arbres matures. Elle consiste à accroître la productivité de l’arbre fruitier et d’améliorer, par la même occasion, les fruits produits. Elle permet également à la plante de garder une meilleure apparence. Il est à noter que la période idéale pour réaliser l’élagage de fructification est pendant le repos végétatif. La saison hivernale est donc la mieux adaptée pour tailler les arbres à fruits. Par contre, n’intervenez pas lorsqu’il fait trop froid. Attendez la fin de l’hiver pour intervenir, c’est-à-dire, le mois de février. À titre informatif, ce type d’élagage pour les arbres fruitiers est réalisé suivant la croissance du végétal.  L’opération est basée sur la taille de certains rameaux tout en gardant leurs apparences et en conservant les bourgeons à fleurs. Ces derniers garantissent la fructification, d’où, l’importance de ne pas les enlever. Après la récolte, il est important d’enlever soigneusement les bois morts ainsi que tous les restes de fruits, car l’élagage de fructification ne peut être fait en leur présence. La pratique de cette taille doit être faite en suivant un certain ordre. Les branches poussant vers l’intérieur du végétal doivent être enlevées en premier. Elles empêchent le développement des fruits. À la fin des travaux, il faut appliquer des traitements particuliers sur les parties ébranchées. En effet, les plaies sont très vulnérables aux maladies diverses. Cependant, l’utilisation de produits spécifiques est préconisée. Vous pouvez opter pour un mastic, ou une bombe cicatrisante. Toutefois, afin de garantir des résultats optimaux, il est préférable de faire appel  à un élagueur professionnel indépendant ou à une entreprise spécialisée en élagage. Seuls des experts sont capables de fournir des prestations répondant à toutes les normes et à toutes les exigences. Ils disposent de toutes les compétences requises pour l’exécution des travaux.

 

Emile Ouosso Ministre parle de la salubrité publique au Congo

Emile Ouosso Ministre parle de la salubrité publique au Congo

En République du Congo, le nettoyage des villes fait partie des actions principales contribuant à l’amélioration du cadre de vie des Congolais. Une enquête menée par la Régie d’Assainissement de la capitale a révélé que sur 90 000 tonnes de déchets produits quotidiennement, seulement 20 000 étaient dégagées. Pour freiner ce phénomène, le gouvernement a donc instauré en novembre 2018 une opération de salubrité publique. Emile Ouosso Ministre au Congo a bien voulu nous en dire davantage.

Continue reading « Emile Ouosso Ministre parle de la salubrité publique au Congo »

Comment accélérer la cicatrisation d’un arbre après les travaux d’élagage ?

Certes, les travaux d’élagage contribuent à la santé de l’arbre. Pourtant, ils génèrent également des blessures conséquentes à celui-ci. Cependant, lors de la taille, l’élagueur utilise des méthodes particulières afin de limiter les blessures et de favoriser la cicatrisation. Découvrez-les à travers l’article qui va suivre.

Bien choisir la période de taille et la technique adaptée

Pour favoriser la cicatrisation d’un arbre après sa taille, il s’avère primordial de choisir la bonne période d’élagage. Les professionnels en élagage comme cet elagueur expérimenté qui se trouve en Vaucluse sont également tenu de respecter les fréquences appropriées. En effet, le but est de donner au végétal le temps de se reposer avant de l’écimer à nouveau. Toutefois, le moment propice pour élaguer dépend de l’espèce de l’arbre. Quoi qu’il en soit, l’intervention durant l’éclosion printanière est fortement déconseillée. Évitez également d’élaguer pendant les jours qui précèdent la chute des feuilles en automne. Préférez l’élagage en hiver. En outre, afin de ne pas trop blesser l’arbre, l’adoption de la technique de taille adéquate est requise. En effet, la précision de la coupe est indispensable afin d’éviter que l’écorce ne se détache. Aussi, il est indispensable de réduire les zones exposées. Cependant, écimez les branches au niveau du col et de la ride.

Employer des outils propres et aiguisés

Visant à couper un grand nombre de branches mortes et vivantes, les travaux d’élagage infligent à l’arbre des blessures remarquables. Par contre, l’étendue de ces plaies repose sur la précision de la taille. C’est la raison pour laquelle l’état des matériels utilisés lors de l’intervention tient un rôle important dans la cicatrisation. En effet, les outils munis d’une ou plusieurs lames doivent être bien affûtés. Cela permet non seulement d’assurer la précision de la taille, mais également d’éviter le détachement de l’écorce. Puis, tous les outils employés lors de l’élagage doivent être propres. La désinfection des outils s’avère donc nécessaire. Pour ce faire, à la fin de chaque intervention, un nettoyage s’impose. Tous les équipements qui ont servi doivent être soigneusement lavés avec de l’eau de javel ou de l’alcool, puis rincés et séchés. Le séchage peut se faire soit avec un linge propre, soit à l’air. Il est d’ailleurs indispensable pour éviter la rouille. Il est à noter que des outils malsains et émoussés risquent de développer un chancre, qui très vite se prolifèrera sur toutes les parties de l’arbre.

Appliquer des produits cicatrisants

A la fin des travaux d’élagage, les parties entaillées ont des plaies ouvertes dues à la taille. Et ces blessures sont exposées à des agents pathogènes véhiculés par les différents aléas climatiques, ainsi que l’environnement de l’arbre. Ce qui aboutira certainement à une maladie grave. Cependant, l’élagueur est obligé d’appliquer des produits spécifiques pour accélérer la cicatrisation. Le but est de refermer les plaies aussitôt que possible. Pour ce faire, il existe un grand nombre de solutions. Certains professionnels se servent de mastic ou des baumes, tandis que d’autres préfèrent la peinture ainsi que le goudron. Les bombes cicatrisantes s’avèrent également très efficaces. En plus de guérir les blessures, elles empêchent l’intrusion des bactéries à l’intérieur de la plaie. Par ailleurs, l’usage de l’argile dans le domaine de l’élagage est également très courant. Ce produit naturel serait, selon les experts, un antifongique puissant dont les vertus sont irréfutables. Sinon, un pansement reste également une bonne alternative. Toutefois, les produits cicatrisants doivent être appliqués juste après l’intervention.