Institut Mutualiste Montsouris : des jardins de soins en plein cœur de Paris

jardin-institut-mutualiste-montsouris

C’est en octobre 2014 que l’hôpital à but non lucratif Institut Mutualiste Montsouris a ouvert son Jardin de Soin. Une initiative rendue possible grâce l’association Jardin-Art-et-Soin (JAS) et permettant de mettre un espace vert à disposition des adolescents hospitalisés à l’Institut Montsouris.
Trois personnes ont inauguré ce jardin le 6 octobre 2014 : Louis Benech, paysagiste concepteur du Jardin des Soins, Pr Maurice Coros de l’Institut Mutualiste Montsouris et Pr Alain Calender, président de l’association JAS.

Pourquoi un jardin de soin

Ce jardin de soin a été élaboré afin de permettre aux patients psychiquement enfermés un cocon de liberté, un espace de rencontres et la possibilité de reprendre contact avec la nature, les saisons, la terre . En accompagnement de l’inauguration du jardin, un atelier a été mis en place où sont évoquées les questions de vie, d’émotion ou encore d’évolution. Continue reading « Institut Mutualiste Montsouris : des jardins de soins en plein cœur de Paris »

Yves Alphé : quand funéraille rime avec écologie

cercueil-carton-yves-alphé

Triste vérité : inhumation comme crémation ne sont pas des pratiques funéraires en communion avec l’écologie. Heureusement, plusieurs alternatives existent pour allier décès et environnement.

Les procédés traditionnels polluants

La crémation et la pollution atmosphérique

Comme le rappelle Yves Alphé, la crémation concerne un tiers des décès et est en constante augmentation. Toutefois, ce procédé est loin d’être écologique dans la mesure où, en consistant à placer un corps dans les flammes, il consomme de l’essence (27 litres environ pour 1h30). Par ailleurs, la fumée émet, comme tout fumée, du Co2 qui se répand dans l’atmosphère et le corps répand ce que l’on appelle des dioxines. Du mercure peut également s’en dégager, contribuant à la pollution atmosphérique.
Enfin, le corps n’étant pas inhumé seul, il faut compter la ressource en bois nécessaire à l’élaboration du cercueil. En effet, 90 000 mètres cubes d’arbres sont abattus annuellement dans l’Hexagone pour la mise en bière de 540 000 défunts… Continue reading « Yves Alphé : quand funéraille rime avec écologie »

Le matriçage selon SBS Forge

Matriçage SBS Forge

D’applications très diverses, le matriçage a des emplois presque illimités. Le matriçage est un moyen rapide et efficace de battre mécaniquement les métaux par coups légers appliqués de manière rapide et concentrée. On peut régler la force des coups. Le genre de travail à faire détermine la taille de la machine à employer.

Les avantages du matriçage

Selon SBS Forge, cette technique possède certains avantages. Il permet plus de rapidité utilisant des machines à découper. On peut employer des techniciens non spécialisés. Le travail se fait sans perte de matière dont le prix égale souvent le coût du matriçage. On peut répéter un objet dans ses mesures exactes un nombre illimité de fois peu importe l’habilité du technicien. Utilisée plus souvent qu’aucune machine a traiter le métal, la machine à matricer rotative est d’une utilisation plus grande encore en tant qu’outil de production économique.

Les résultats du matriçage

Les caractéristiques physiques du métal sont améliorées et sa limite élastique à la tension est augmentée. SBS Forge précise qu’on obtient un travail fini et précis. Dans la fabrication de tubes, une matrice est un outil de précision particulièrement efficace et d’un grand rendement. Le matriçage réduit le diamètre d’un tube en même temps qu’il augmente l’épaisseur de ses parois. Le travail du métal par matriçage affine toujours son grain et le métal ne devient pas cassant. La pièce obtenue se prête alors au filetage et aux autres opérations d’usinage.

Les machines à matricer

L’emploi de machines à matricer se divise en trois classifications générales. Il y a en premier le taillage, ensuite il y a la fabrication de pièces puis l’ajustage des accessoires. On suit pour l’affûtage sur matrice le même processus que pour l’ajustage. SBS Forge rappelle qu’il est bon d’étudier les plans avant de commencer. Pour ce travail d’ajustage, une matrice est sélectionnée. Avant de matricer certains métaux un lubrifiant peut être appliqué et aucune cale de réglage n’est nécessaire entre les matrices et les marteaux.

En marche vers la ville intelligente avec Geoffroy Stern

ville intelligente selon Geoffroy Stern

Les premières pierres des villes intelligentes sont déjà posées. En effet, des acteurs privés comme publics redoublent d’effort pour rendre la gestion des services de mobilité, de l’énergie ou des déchets plus agile, plus performante et plus durable. Il faut dire que ce marché repose sur des fondations solides selon l’expert Geoffroy Stern.

Un marché aux fondations solides

Tout d’abord, en France, le cadre socio-politique actuel lui est favorable. Les pouvoirs publics apparaissent très volontaires pour réduire les externalités très négatives de nos villes et améliorer leur attractivité. Ensuite des nouveaux usages du numérique entraînent dans leur sillage le développement de nouveaux modèles d’affaires innovants comme Blablacar, Uber ou Drivy dans la mobilité et qui, au passage bousculent les autres entreprises traditionnelles.

Le développement des innovations est un autre moteur de développement pour les villes intelligentes. L’innovation est apportée au niveau des capteurs, des batteries, des réseaux ou encore de l’analyse de données.

Les technologies émergentes

Pour autant, les villes intelligentes sont encore loin d’exprimer tout leur potentiel. Le segment de la mobilité paraît être le seul créneau déjà intelligent.  C’est-à-dire en phase de demande-pull. C’est la demande qui joue un rôle déterminant dans l’innovation. En effet, l’offre de services de mobilité est foisonnante et globalement standardisée en zone urbaine, séduisant  un nombre élevé et croissant d’utilisateurs. A tel point qu’aujourd’hui, les opérateurs doivent s’adapter aux besoins du marché. A l’inverse, les autres aspects de la ville, tels que le bâtiment intelligent, les réseaux intelligents et la gestion des déchets sont en phase de technologie push. Comme l’indique Geoffroy Stern, ils s’apparentent à des marchés d’offre dont le déterminant majeur et l’évolution technologique suscitée par une entreprise ou une organisation innovante.

Le jeu concurrentiel

Au niveau concurrentiel, Geoffroy Stern explique que la ville intelligente est avant tout un écosystème d’écosystèmes d’entreprises. On y trouve des acteurs applicatifs qui maîtrisent la relation client tels que Veolia, Transdev et Bouygues et d’autres acteurs qui leur fournissent des outils physiques et numériques pour rendre la ville intelligente. Parmi ces acteurs, il y a IBM, Microsoft ou Google, Dassault Systèmes et Atos.

Les castors érigent un immense barrage

C’est dans la province de l’Alberta, au Canada, que le plus grand barrage actuellement construit par les castors a été découvert. Ce barrage représente un édifice de 850 m de long visible depuis l’espace !
C’est en octobre 2007 qu’a été découvert par Jean Thie grâce à Google Earth, cet édifice considérable de 850 m de long.
Localisé à environ 190 km de Fort McMurray, dans le Parc national Wood Buffalo représente jusqu’à présent le plus long barrage existant érigé par des castors. Mais en vérité, ce barrage découvert en 2007 existerait depuis beaucoup plus de temps car il est également visible sur des photos de la NASA datant de 1990 et 2000.
Si ce barrage est observable depuis le ciel, impossible de s’y poser car la zone est trop marécageuse comme l’a indiqué Mike Keizer, porte-parole de cette réserve naturelle.

Sachez qu’il est rare que de tels édifices construits par des animaux n’atteignent une telle longueur : usuellement, ces ouvrages font au maximum 75m de longueur pour 1 m de hauteur. En revanche, le Canada fait partie des zones géographiques où il existe de nombreux barrages de plus de 500m de long. Toutefois, c’est aux États-Unis que le précédent record de longueur de barrage animalier était détenu avec dans le Montana le barrage de Three Forks de 652m de long.

Le rôle des barrages chez les castors

Si le castor construit des barrages, c’est pour pouvoir retenir l’eau et en élever le niveau afin de créer des zones où se déplacer est facile et sécurisé. Il peut alors y faire flotter sa nourriture et les matériaux dont il a besoin pour continuer le barrage. L’objectif numéro 1 du barrage pour le castor est d’avoir une profondeur d’eau suffisante pour stocker sa nourriture. Un véritable garde-manger est en effet aménagé sous l’eau, cette dernière faisant office de réfrigérateur.
Divers bois sont employés à la construction des barrages et des huttes avant d’être colmaté avec de la terre que le castor tasse avec ses pattes avant et non avec la queue comme l’on pourrait le croire.
Autre utilité du barrage : se protéger de potentiels prédateurs comme les coyotes et les ours.

 

Source

Le recyclage de métal

recyclage-metaux

Il existe deux types de métal : les déchets ferreux qui consistent en de la fonte et l’acier provenant principalement de vieilles voitures, les déchets non ferreux comprennent l’aluminium, le cuivre, le nickel et le plomb.

SBS Forge précise que les métaux peuvent être recyclés indéfiniment et ceux sans perdre aucune de leurs propriétés. Chaque année, les usines d’automobile d’Amérique du Nord construisent des millions de voitures. Éventuellement elles finissent leur cycle de vie dans une usine de recyclage de ferraille. Il faut environ 2 jours pour traiter les matériaux bruts, surtout des vieux véhicules et des appareils électroménagers. Les grutiers et les conducteurs de bulldozers scrutent les matériaux bruts tandis qu’ils les rassemblent et les empilent. Ils recherchent tout ce qu’ils ne peuvent traiter comme les bombonnes de propane, le fer ou le fer massif. Ces matériaux ne peuvent être déchiquetés car ils risquent d’endommager la machinerie. Continue reading « Le recyclage de métal »

Les conséquences dramatiques de la production d’huile de palme sur la nature

De scandales en polémique, l’huile de palme fait régulièrement parler d’elle depuis de nombreuses années. Mais il fait dire qu’elle est partout : on la retrouve dans de nombreux produits de grande consommation, du shampoing au rouge à lèvres en passant par la lessive, les pâtisseries ou même les aliments pour bébés. C’est l’huile la plus consommée dans le monde.
Les habitants de notre planète en utilisent 50 millions de tonnes par an. En France on en consomme de kilos par an et par personne. Présente dans 90% des pâtes à tartiner et dans 60% des biscuits chocolatés, l’huile de palme est consommée à outrance par les adolescents qui en mangent trois à quatre fois plus que les adultes.
Et si cette huile est partout, c’est parce qu’elle est rentable et très pratique à utiliser pour les industriels, solide à température ambiante, peu chère, résiste bien à la cuisson et se conserve longtemps. De plus, un palmier peut produire de l’huile de palme pendant 30 ans avec plus de 40 kilos chaque année. C’est donc l’huile au meilleur rendement à l’hectare.
L’huile de palme est produite à partir des fruits dans arbre tropical, le palmier que l’on cultive principalement dans les régions proches de l’équateur. Deux pays sont les principaux producteurs, l’Indonésie et la Malaisie ; ils représentent à eux deux plus de 85% de la population mondiale. Continue reading « Les conséquences dramatiques de la production d’huile de palme sur la nature »

Faut-il rouler en voiture électrique ? Tout savoir avec OBDclick

voitures électriques OBDclick

Selon la société OBDclick, la voiture électrique grand public qui a les meilleures performances est française. C’est la Renault Zoé parce qu’avec un plein d’électricité en conditions réelles et non en laboratoire, il est possible d’effectuer entre 200 et 300 kilomètres ce qui est énorme. Il y a encore quelques années, il était impossible de faire plus d’une centaine de kilomètres avec une voiture électrique. C’est la meilleure voiture de ce point de vue-là.

L’évolution des prix

Parallèlement aux performances des voitures électriques, il y a eu une importante évolution côté prix. A la base, la Renault Zoé coûte 23 000 euros mais attention il y a un bonus gouvernemental qui permet de s’offrir cette voiture au prix de 17 000 euros. En plus, si vous avez un vieux diesel à mettre à la casse, vous avez droit à un deuxième bonus. Ce qui fait qu’à la fin la Renault Zoé peut revenir à 13 000 euros. Continue reading « Faut-il rouler en voiture électrique ? Tout savoir avec OBDclick »