Des conseils pour l’entretien printanier de vos arbres

Quand le printemps approche, il faut se tenir prêt pour entretenir vos arbres. En effet, il est préférable de se préparer parce que l’entretien en question doit être effectué pendant une période précise pour avoir de bons résultats en temps voulu.

L’entretien habituel des arbres

Les arbres peuvent être abîmés pendant l’hiver. Dès que le printemps arrive, fertilisez les jeunes arbres, recouvrez du paillis le tour du tronc. Il faut également verser du pesticide sur les jeunes arbres afin d’éradiquer les œufs d’insectes sur l’écorce.

Parfois, les arbres paraissent forts, mais il est toujours judicieux de vérifier leur santé après l’hiver. C’est aussi le moment idéal pour découper les branches, car leur structure est plus évidente avant le débourrage des feuilles. Pour ce faire, vous pouvez faire appel à un professionnel comme cet élagueur expérimenté dans le 81.

Une coupe de branche réussie

Bien choisir les outils à utiliser permet de couper avec précision afin d’éviter de blesser l’arbre. Préférez ceux qui sont bien affutés et pensez toujours les stériliser pour écarter tout risque d’infection. Autant que possible, relavez vos outils à chaque fois que vous changez d’arbre ou de partie à couper.

Taillez en biseau le plus près possible du bourrelet cicatriciel. En cas de blessure importante, en attendant que la partie redevienne saine, nettoyez la plaie avec un couteau stérilisé et appliquez un gel d’obturation et maintenez la branche par un collier ou des vis à bois. La branche cassée doit être en même temps raccourcie afin de réduire son poids.

Comment planter un nouvel arbre ?

Il est recommandé de planter après le dégel pour les arbres feuillus. De même pour les conifères, mais plutôt procéder à la plantation avant le commencement d’accroissement des nouvelles pousses. La plantation d’un nouvel arbre peut également s’effectuer en automne, car sa croissance débute tout de suite au dégel. Ainsi, ses racines auront-elles le temps de se stabiliser avant l’arrivée de l’hiver.

Après avoir sélectionné l’arbre, il faut bien choisir l’emplacement de la plantation. Vous pouvez recourir à des conseils de professionnels pour déterminer le bon endroit. Avant de planter, s’assurer que le sol est dégelé et pas trop humide. Choisissez une journée nébuleuse et fraîche pour procéder à la plantation. N’hésitez pas à couper les branches endommagées ou malades.

Les bons gestes pour une taille de croissance

Une taille de croissance aide votre arbre à se développer avec une structure optimale quelques années après sa plantation. Pour effectuer une taille de croissance, il faut toujours maintenir l’axe central, formé par le tronc jusqu’à la flèche terminale et couper les branches concurrentes.

Ensuite, vous devez identifier les branches primaires qui constituent les branches principales de votre arbre. Elles poussent tout autour de l’axe principal et forment un angle de 45 degrés par rapport au tronc. Vous devriez couper les branches qui leur font concurrence.

Puis, pour une charpente solide et un apport maximal en soleil, les branches du bas doivent être plus longues.

L’étape suivante consiste à tailler les tiers des branches en partant du sol afin d’élever la couronne chaque année.

Enfin, ayez le réflexe de raccourcir les branches dont la taille atteint la moitié ou plus de la longueur du tronc. Mais la taille doit être effectuée graduellement afin de ne pas affaiblir la santé de l’arbre en perdant en un seul coup trop de feuilles.

Élagage ornemental

La taille de formation n’est plus indispensable après quelques années. Vous pouvez passer à l’élagage structural selon vos besoins. Ce procédé consiste à tailler les branches saines afin de garder la structure de l’arbre ou encore pour des raisons de sécurité. Mais éviter de couper plus de 20 % des ramures et les branches de plus de 4 cm de diamètre, car celles-ci amplifient le risque d’infection du fait de leur cicatrisation difficile.