Éclaircie des arbres fruitiers : tout ce que vous devez savoir

Pratique ancienne et perpétuée au fil du temps, l’éclaircie des arbres fruitiers se traduit par la suppression des fruits considérés comme excessifs sur le végétal. Cette technique a un double objectif. En premier lieu, elle permet d’améliorer la qualité de la récolte. En second lieu, elle réduit l’épuisement de l’arbre. Vous trouverez donc à travers cet article toutes les informations par rapport à l’éclaircie des fruitiers.

Pour quelles raisons est-il indispensable d’éclaircir les arbres fruitiers ?

Lorsque vous procédez à une éclaircie des arbres fruitiers, vous devez enlever les fruits en surnombre pendant qu’ils sont encore jeunes. Pour les non-initiés, cette pratique pourrait donner lieu à des incompréhensions d’autant plus qu’elle est contradictoire à l’objectif de récolter un grand nombre de fruits lors de la cueillette.

Pourtant, il a été prouvé qu’éclaircir les arbres fruitiers procure des avantages considérables notamment la possibilité de cueillir des fruits de taille plus grande, plus goûteux et plus réguliers. Procéder à l’éclaircie des arbres fruitiers renforce également la santé des fruits, car n’étant pas à l’étroit et en contact, il n’y a pas de risque de contamination en cas de maladie. Éclaircir ce type d’arbre est aussi une technique efficace contre le phénomène de l’alternance. Dans le jargon, l’alternance se traduit par une inconstance des récoltes au fil des années.

À part cela, il faut préciser que sans une éclaircie, les branches se casseront si elles portent un grand nombre de fruits.

Pour éclaircir vos arbres fruitiers, il est conseillé de faire appel à un expert tel que cet élagueur professionnel dans le 60. Expérimentés et disposant des compétences techniques pour réaliser à la perfection ces travaux, il vous garantira des services de qualité et un entretien de vos arbres selon les règles de l’art.

À quel moment devez-vous procéder à l’éclaircie d’un arbre fruitier ?

Naturellement, les fruits en surnombre tombent pendant les mois de mai et de juin. C’est ce qu’on appelle chute physiologique. Immédiatement après cette dernière, procédez une première fois à la l’éclaircie de vos arbres fruitiers. Pendant cette période, les dimensions des fruits ne dépassent pas le 1 à 1,5 mm. Priorisez alors la suppression de ceux qui sont malades, ceux qui connaissent une malformation ou sont trop petits. Une deuxième intervention doit ensuite être effectuée lorsque la taille des fruits atteint les 30 mm.

Vous devez savoir que la réalisation d’une éclaircie est indispensable pour les végétaux de basse-tige ainsi que les fruitiers appuyés contre un espalier. Vous ne devez donc jamais éclaircir un prunier ou un cerisier. Par contre, l’éclaircie d’un poirier et d’un pommier est incontournable.

Comment procéder à l’éclaircie des arbres fruitiers ?

Que la technique soit effectuée à la main ou à l’aide de matériels mécaniques, le principe reste le même : il vous faudra couper les pédoncules des fruits en surnombre à l’aide d’un sécateur préalablement nettoyé et stérilisé. Comme il a été déjà expliqué plus haut, ce sont les fruits malades ou mal formés qui doivent être supprimés en priorité. Cela ne vous empêche pourtant pas d’ôter ceux qui sont en bonne santé si vous considérez qu’ils sont trop à l’étroit.

Selon le type d’arbre, il y a aussi des techniques spécifiques. Pour les poiriers, par exemple, vous pouvez préserver 2 poires par bouquet si vous êtes certain qu’elles ne se toucheront pas. Pour éclaircir un poirier, vous devez enlever les fruits se situant au milieu et ceux en périphérique sont épargnés.

Pour un pommier, la technique est l’inverse de celle du poirier. Ce sont ceux situés en périphéries qui sont ôtés pour mieux assurer le développement des fruits centraux.