Ébranchage d’un arbre : les principaux conseils que vous devez absolument suivre

L’ébranchage d’un arbre est une opération très délicate, autant pour l’élagueur que pour les autres personnes pouvant circuler non loin du végétal. Pour réussir cette opération, quelques conseils que vous devez suivre les recommandations livrées dans cet article.

Assurez votre sécurité et celle des autres

Lorsqu’un professionnel tel que cet élagueur expérimenté dans le 37 doit procéder à un ébranchage d’un arbre, il vise avant tout à sécuriser sa personne, celle de son équipe celles de toutes les personnes susceptibles d’être blessées par la chute de la branche. À cet effet, des dispositions particulières sont prises par les équipes d’élagueur pour sécuriser les lieux se trouvant à proximité du végétal à entretenir. Il est même possible qu’ils demandent aux voisins de déplacer certains de leurs biens s’ils estiment que les bois coupés risqueraient de tomber dans la cour de ces derniers.

Si vous procédez vous-même à la coupe de branches, pensez à vous équiper convenablement. Le port d’un casque de protection est indispensable. Cet équipement vous protègera en cas de chute de branche incontrôlée. Il en est également ainsi du port de gant et de combinaison adaptés.

Veillez également à assurer votre stabilité lorsque vous montez sur un arbre et principalement lorsque vous commencez à couper une branche avec une tronçonneuse. Pour y arriver, les élagueurs professionnels se tiennent généralement sur le côté gauche du tronc et se placent de manière à obtenir un angle de 45 degrés avec celui-ci.

Avant de commencer l’élagage proprement dit, il est toujours recommandé de vérifier si vous pouvez procéder à l’ébranchage sans qu’il soit besoin que vous vous déplaciez.

Contrôlez en permanence vos mouvements

La tronçonneuse doit être tenue de manière à ce que lorsque vous déplacez vos pieds, le guide-chaîne se trouve toujours à l’opposé du tronc. Dans tous les cas la stabilité de la chaîne doit être assurée en cas de déplacement.

La tronçonneuse se tient également par les deux mains si vous devez bouger sur une courte distance. Il n’y a rien de plus dangereux que de tenir cet outil avec une seule poignée lorsque vous êtes sur un arbre. Dans le cas où vous devez parcourir une certaine distance sur la branche, n’oubliez pas de mettre le frein. Dans tous les cas, le matériel doit être transporté par la poignée avant.

Évitez de soulever fréquemment la tronçonneuse

La tronçonneuse ne doit être soulevée que si vous êtes vraiment obligée. Compte tenu de son poids, et pour que vous soyez toujours en sécurité tout au long de l’opération, il est indispensable de l’utiliser tel un levier. Le corps du matériel doit impérativement donc se reposer sur le tronc. Si vous disposez d’une tronçonneuse de 13 à 15 pouces, ce serait l’idéal. Vous resterez toujours en appui lors de l’élagage avec un guide-chaîne moins long.

Gare aux rebonds et pincements !

Le fait de couper la branche avec le nez du guide-chaîne favorise les rebonds et est très dangereux pour l’opérateur. Pour ne pas prendre de risque, il est toujours indispensable de bien tenir les poignées de la tronçonneuse de manière à ce que vos doigts et vos pouces se rejoignent. Pour un meilleur confort, pensez également à faire correspondre les dimensions de l’arbre avec celles de votre outil de travail.

Le guide-chaîne peut être pincé par le poids du bois à enlever. Pour éviter les pincements, détectez d’abord la tension des branches et utilisez votre tronçonneuse uniquement du côté opposé de la branche.

Dans le cas où vous confiez ces travaux à un professionnel, n’oubliez pas de comparer préalablement les offres 4 à cinq élagueurs et vérifiez s’ils disposent d’une longue expérience en la matière.